Publié dans Sport

Football -Telma Coupe de Madagascar - Cosfa et Fosa Junior en finale

Publié le dimanche, 05 novembre 2017

Un duel au sommet Cosfa Analamanga versus Fosa Junior Boeny sera  à l’affiche de la finale du Telma Coupe de Madagascar. La foule de Mahajanga était en liesse dans le stade Alexandre Rabemananjara après la qualification de son équipe face au Rts Jet Mada Itasy. Une qualification un peu tardive car il a fallu attendre la seconde période pour les Fosa avant de trouver le chemin des filets. Dax et ses camarades ont validé leur ticket pour la finale après avoir éliminé  leurs adversaires (2-0) lors d’une demi-finale âprement disputée hier à Mahajanga. Après une première période fébrile, Jean Yves ouvre le score à la 69e mn avant que Dax double la mise deux minutes après, c’est-à-dire à la 71e minute de jeu. La fatigue a pesé trop lourde pour le Jet Mada.

Tsiry et consorts n’ont pas pu réduire le score jusqu’au bout malgré les tentatives de but stérile depuis le début du match. Fosa Junior remporte haut la main le match devant un stade plein à craquer.  A Fianarantsoa, l’international Jeannot Voambola dit Nôno est l’homme du match. Il  a propulsé le Cosfa en finale de la Coupe de Madagascar pour la première fois après 19ans. Il a mis l’As Adema à genou sur un score de 3 buts à 2 hier au stade d’Ampasambazaha Fianarantsoa. Avec des défenseurs trop énervés et   inefficaces dans les marquages, l’attaquant des militaires profite de cette faille pour donner  l’avantage à son équipe.  Le militaire a pris sous son contrôle l’équipe de l’aéroport sur un triplé de Nôno. Il a ouvert le score à la 14e minute sur un exploit individuel. Les deux équipes se sont quittées sur le score de 1-0 à la pause. Neuf minutes après le retour des vestiaires (54e), l’ancien attaquant de la Cnaps Sport donne plus d’avantage au militaire (2-0) au score sur le tableau. Seule équipe  en course pour un doublé, dans la ligue des champions et la Coupe, le Cosfa semble motivé plus que jamais. Ne serait- ce que pour un titre. Nôno , insaisissable, marque son troisième but à la 64e mn. L’As Adema prend cette série de but comme une douche froide et tente par tous les moyens de réduire le score. Mais c’était trop tard pour l’As Adema. 

  Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff