Publié dans Sport

Madagascar – VIIIes Jeux de la Francophonie - Une délégation de 84 personnes

Publié le vendredi, 14 juillet 2017

Les 8èmes jeux de la francophonie, « Abidjan 2017 », débuteront le  21 juillet pour prendre fin le 30 juillet. Madagascar sera grandement  représenté avec une délégation de 84 personnes malgré la situation que vit le pays depuis 2014, l’avènement du régime HVM au pouvoir. Autrement dit, l’Etat malgache  veut démontrer aux yeux du monde entier que la triste réalité à Madagascar n’est qu’une illusion.  La délégation malgache sera présentée à la presse ce jour au palais des Sports de Mahamasina.

La délégation malgache, disent les sources, sera composée d’officiels, de sportifs, d’artistes, d’encadreurs. Au niveau du sport, expliquent-ils, la Grande île sera présente dans quatre disciplines sportives. En effet, 57 athlètes concourront  dans les disciplines sportives dont l’athlétisme, qui  sera ainsi la plus représentée avec 13 athlètes au lieu de quatorze. Le décathlonien Ali Kamé s’est désisté au dernier moment à cause de ses blessures. Le judo alignera, quant à lui, 11 combattants contre 6 pour la lutte et 2 pour le tennis de table et 29 artistes en ce qui concerne le volet culturel. La délégation malgache, devant quitter le pays ce dimanche, sera dirigée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Dr Jean Anicet Andriamosarisoa, qui conduira l’escouade malgache avec le ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, Jean Jacques Rabenirina. A rappeler que lors de la VIIème édition des Jeux de la Francophonie, Madagascar n’a été représenté que par 7 athlètes seulement.
E.F.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - « Prions ensemble pour que notre foi se reflète dans nos actes »
  • Scission au sein du HVM - Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - Un discours rempli d’amour et de reconnaissance
  • Affaire CEG d’Analamahitsy - Les zones d’ombre persistent
  • Impartialité durant les élections - Jean Eric Rakotoarisoa rassure

Editorial

  • Cas d'exception ?
    Le rideau est tombé sur les manifestations publiques initiées par les 73 députés pour le changement sur le Kianja, le parvis de l'Hôtel de Ville, à Analakely. Le MAPAR/TGV d'Andry Nirina Rajoelina quitta, le premier. En effet, la dissolution du Gouvernement Mahafaly Solonandrasana Olivier et la nomination d'un nouveau Premier ministre, Ntsay Christian, se trouve à l'origine de la décision conformément au verdict de la HCC du 25 mai 2018. Certes, la totalité des revendications sur la Place du 13 mai n'avait pas encore été  exaucée, mais, le fait d'avoir pu écarter le Gouvernement HVM constituait déjà un grand point d'acquis. D'autant que le Gouvernement de consensus publiait, sans tarder, le calendrier électoral anticipé. C'est une avancée non négligeable !

A bout portant

AutoDiff