Publié dans Sport

Clubs de rugby des bas-quartiers - Mis en terre de 1 500 jeunes plants

Publié le vendredi, 03 mars 2017

Le rugby mobilise les ressources de façon particulière et sollicite la communication aux autres. Tel est l’objectif de l’association des clubs de rugby issus des bas-quartiers.  Entre autres ce rôle de formateur, l’association met en valeur la protection de l’environnement qui est actuellement une force majeure dans la lutte contre le changement climatique.

« Le but de l’association n’est pas seulement la maîtrise de ce discipline sportif, mais aussi la prise de responsabilité envers soi-même, la société et bien évidemment envers la patrie, pour tout un chacun », a avancé un des leaders de cette association. Pour signer cet acte, l’association qui réunit 72 clubs a mis en terre environ 1 500 jeunes plants, la semaine dernière. Un reboisement qui s’est tenu au « Fokontany » de Katraoka, Commune rurale d’Imerintsiatosika. D’ailleurs, l’entretien et la surveillance des jeunes plants sont sous la responsabilité du chef « Fokontany » de Katraoka ainsi que des membres locaux du « Fokonolona ». Le chef de Région d’Analamanga ainsi que le ministre des postes, Neypatraiky Rakotomamonjy, ont soutenu l’association dans la réalisation de ce reboisement. Ces derniers soutiendront encore les clubs durant la « coupe de Pâques », qui aura lieu dans la Capitale mi- mars prochain. Actuellement, l’association des clubs de rugby des bas-quartiers réunit plus de 350 membres actifs en son sein. 

Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes

La Une

Editorial

  • L’épreuve du feu
    Un premier et le plus grand test de grandeur nature attend le Gouvernement Ntsay. Supposé être né d’un accord politique entre les grandes formations politiques, principalement le MAPAR, le TIM et le HVM, le nouveau Cabinet subit un examen crucial et complexe qu’il faille réussir. Tel un prévenu qui, au cours d’une épreuve, doit porter une barre rouge de feu et réussir à traverser un obstacle avec, et cela, sans se faire brûler, le nouveau Premier ministre est soumis à un test très  délicat : parvenir à publier dans les heures sinon les jours qui viennent du calendrier de l’élection présidentielle anticipée ! Un test éprouvant et très dur, cependant le salut de la Nation passe obligatoirement par-là !  Ntsay fait face à deux blocs naturellement ou  foncièrement inconciliables, contradictoires.

A bout portant

AutoDiff