Publié dans Société

Arnaque sur Facebook - Trois « vendeurs » interpellés

Publié le vendredi, 21 février 2020

La brigade de gendarmerie d’Ambohimanga Rova venait de faire un coup de filet en matière de cybercriminalité ou plutôt un cas d’arnaque sur Facebook.  Cela s’est produit le 17 février dernier dans le quartier de Tsaramasay. A l’index : trois inconnus qui prétendent diriger une entreprise baptisée Echossolare, et qui serait le distributeur de matériels fonctionnant  aux énergies renouvelables.

Plusieurs personnes venant de plusieurs localités comme Mangamila, Itaosy, Ivato, Ambondromamy, Antanifotsy et Ambohimanga Rova, auraient été déjà les cibles de ce funeste trio.

Son mode opératoire est connu. Car après que les trois ont négocié avec la future victime ou l’acheteur dupe sur les réseaux sociaux, ils s’arrangent par la suite pour le rencontrer. Là, ils n’hésitent pas à lui demander la moitié du prix avant qu’ils ne s’attellent au travail. Pourtant, c’est avec du matériel non évoqué dans le contrat, et de surcroît de basse qualité. Le but des arnaqueurs est clair : chercher toujours un nouveau moyen pour pousser la victime à payer en sus du tarif initial convenu lors de l’achat. Ce n’est pas étonnant si beaucoup de victimes ont dû payer le matériel qu’elles n’ont jamais eu l’occasion de posséder. Machiavéliques comme ils le sont, les trois suspects continuent ainsi de mener la victime en bateau, histoire pour eux de chercher à  gagner du temps et atteindre le délai de garantie sur la nouvelle acquisition.
Au total,  la note est salée, pour les victimes, car le montant engrangé malhonnêtement par ces arnaqueurs s’élève à 10 millions d’ariary. Tout cela est inscrit sur des factures, toutes s’avérant finalement fausses. A l’issue de leur audition, nos trois  indélicats « vendeurs » ont fait l’aveu. Après la phase d’une enquête au niveau de la Gendarmerie, ils seront bientôt déférés au Parquet.

Face à ce genre d’escroquerie, qui tend à gagner de plus en plus de terrain dans le pays, la Gendarmerie exhorte le public à être vigilant dans l’utilisation des réseaux sociaux. Avec l’accès de plus en plus large du commun des mortels à Internet, le phénomène ne cesse ainsi de se multiplier jour et nuit.
Franck R.

 

Fil infos

  • Intervention télévisée du Président Andry Rajoelina - Les dates des examens officiels fixées - Reprise du « Tosika fameno » - Poursuite du confinement dans la Région d'Analamanga
  • Entrées illicites des frontières malagasy - 3 boutres refoulés vers Mayotte
  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina

Editorial

  • Des actes de bravoure mais …
    Les Forces de la défense et de la sécurité impressionnent beaucoup ces derniers temps. L'Armée, à tout seigneur tout honneur, s'implique désormais dans l'œuvre de « pacification » du pays. La récente restructuration de fond touchant directement les trois unités qui la composent et la réorganisation générale des opérations sur terrain ainsi que les nouvelles dotations en appareils et en matériels de guerre sophistiqués propulse l'Armée vers des actes concrets. Dans le Sud et le Moyen-ouest, les soldats de l'Armée de terre et de l'air participent activement aux actions de ratissage des « dahalo » et cela grâce à la mise en œuvre de la Zone rurale prioritaire de sécurité (ZRPS).

A bout portant

AutoDiff