Publié dans Société

Intoxication alimentaire à Itaosy - La propriétaire de la gargote devant le tribunal

Publié le jeudi, 17 octobre 2019

Une étape de l'exercice des poursuites. A l'issue de la garde à vue à la Gendarmerie d’Itaosy,  la propriétaire de la gargote ambulante, dans le quartier Ambonisoa, dans la Commune Bemasoandro, ayant empoisonné involontairement ses clients est conduite actuellement devant le juge d'instruction. Il est à noter qu’elle a évité de justesse une justice populaire puisque la foule s’est déjà attroupée une fois la nouvelle ayant circulé. Hier soir, le nombre des victimes de l’intoxication alimentaire, due à la consommation involontaire de nourriture toxique, dépasse la centaine. Le pire est passé mais elles sont encore nombreuses à suivre un traitement.

 

Résultat d’analyse attendu

Comme nous l’avons mentionné avant-hier, un prélèvement a été effectué à son enseigne afin que le laboratoire puisse mener une analyse afin de déterminer l’origine de l’empoisonnement. Et Raniriarison Olivier, commandant de brigade de la Gendarmerie d’Itaosy a confirmé que les résultats vont être connus aujourd’hui. Le responsable de l’inspection au laboratoire d'analyses a quand même avancé que l’huile constitue une alliée hors pair dans cette intoxication alimentaire, nous rapporte le commandant.

Rappelons que cette affaire a commencé  après une publication effectuée par une victime sur un des réseaux sociaux, révoquant une intoxication alimentaire après avoir consommé ses plats. Faisant suite à ce partage, tous les autres personnes empoisonnées sont sorties de leur silence et ont tous témoigné de leur problème de santé caractérisé par des diarrhées, nausées, et vomissements. Une pétition a été même lancée afin que la personne étant à l’origine soit traduite en justice et que les autres gargotes soient soumises à des vérifications et des analyses avant de continuer à exercer.

KR.

Fil infos

  • Ny Rado Rafalimanana - Le MAE se réserve le droit de porter plainte
  • Pédophilie - Un ex-membre du staff des Barea emprisonné !
  • Libération du député « Leva » - Des magistrats de Toliara au cœur d’une enquête
  • Corruption - Hausse des doléances contre les hauts fonctionnaires
  • Ny Rado Rafalimanana à Ambatondrazaka - La dernière filouterie
  • Ny Rado Rafalimanana - Pris en flagrant délit d'usurpation de titre
  • Rovan'Antananarivo - Réhabilitation assurée d'ici le 26 juin !
  • Député Razafindrazalia - Remise en liberté provisoire mais...
  • Décentralisation - Nomination de deux nouveaux gouverneurs
  • Escroquerie, faux et usage de faux, usurpation de fonction - Fleury Rakotomalala condamné à 5 ans de prison ferme et plus de 1,2 milliard de DI

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff