Publié dans Société

Interdiction d’entrée des marmites à La Réunion - Toujours aucune expertise malagasy !

Publié le mardi, 15 octobre 2019

Pas de suite ou du moins pour le moment. L’interdiction d’entrée et d’utilisation des marmites « made in Madagascar » et d’autres ustensiles dont les poêles et louches créés à partir du plomb à La Réunion, et cela pour des raisons de santé, n’a pas encore eu l’effet escompté à Madagascar, notamment du côté des autorités. Au lendemain de cette annonce qui faisait suite à une dizaine de prélèvements officiels aléatoires sur des ustensiles de cuisine en aluminium en provenance des fonderies de Madagascar, effectués par les agents de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes du pôle C au sein de la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIECCTE), le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) - par le biais  de la Direction du commerce - a affirmé que l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN)  va effectuer une contre-étude de cette thèse réunionnaise.

Pourtant, jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse, aucune une étude scientifique qui va dans ce sens n’a été entreprise. « Notre Direction n’a pas encore songé à procéder à une analyse de ces produits. Ce qui est primordial porte donc sur l’enquête y afférente. Mais cette démarche reste faisable, et cela ne tardera pas à commencer », souligne un responsable auprès de l’INSTN.

Or, pas plus tard que lundi dernier, la Préfecture de Mayotte vient également de mettre en garde les consommateurs et professionnels dans l’utilisation des ustensiles de cuisine et aluminium en provenance des fonderies artisanales de Madagascar. Une presse étrangère a même rapporté qu’à l’instar du préfet de la Réunion, celui de Mayotte a pris un arrêté en date du 10 octobre dernier visant à suspendre l’importation de nos ustensiles de cuisine en aluminium, et demandant le retrait du marché des produits concernés. Il a  été précisé dans  le communiqué officiel que seuls les articles prouvés comme étant conformes à la réglementation en vigueur ou ne présentant aucun danger pour la santé publique ou la sécurité des consommateurs pourront être remis sur le marché. Affaire à suivre !

Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Ny Rado Rafalimanana - Le MAE se réserve le droit de porter plainte
  • Pédophilie - Un ex-membre du staff des Barea emprisonné !
  • Libération du député « Leva » - Des magistrats de Toliara au cœur d’une enquête
  • Corruption - Hausse des doléances contre les hauts fonctionnaires
  • Ny Rado Rafalimanana à Ambatondrazaka - La dernière filouterie
  • Ny Rado Rafalimanana - Pris en flagrant délit d'usurpation de titre
  • Rovan'Antananarivo - Réhabilitation assurée d'ici le 26 juin !
  • Député Razafindrazalia - Remise en liberté provisoire mais...
  • Décentralisation - Nomination de deux nouveaux gouverneurs
  • Escroquerie, faux et usage de faux, usurpation de fonction - Fleury Rakotomalala condamné à 5 ans de prison ferme et plus de 1,2 milliard de DI

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff