Publié dans Société

Circulation urbaine - La fluidité surprend…

Publié le vendredi, 06 septembre 2019

Plus de peur que de mal. La plupart des citadins s'attendaient à des embouteillages monstres dans la journée d'hier, tant en centre-ville que dans les périphéries d'Antananarivo. Pourtant, ce n'était pas le cas, vu la fluidité surprenante de la circulation. « C'est incroyable ! J'ai quitté la maison à 8h du matin pour éviter les embouteillages, mais je suis arrivée au bureau vers 8h 45. D'habitude, le trajet Vinany, Ampitatafika, Anosizato, Fasan'ny Karàna, Ankadimbahoaka dure plus de 2h en "taxi-be", mais nous l'avons fait en trois quart d'heure aujourd'hui.

Tout les passagers étaient à la fois étonnés et ravis. Certains se sont même dits que l'arrivée attendue du Pape François a déjà occasionné un miracle, notamment au niveau de la circulation », témoigne Hoelisoa Niaina, mère de famille résidant dans l'Atsimondrano mais qui travaille à Soanierana. Tiana Ralay, cadre dans une grande entreprise située à Andraharo, partage cette joie. « Je suis parti plus tôt de chez moi à Namontana aujourd'hui, vers 5h30, pour arriver à l'heure au bureau. Pourtant, j'y suis depuis 7h alors que je rentre à 8h. C'est la première fois que j'arrive de si bonne heure, j'en suis moi-même étonné », confie le jeune homme.

La fluidité de la mobilité urbaine a été constatée depuis jeudi dernier dans certains axes de la Capitale et périphéries, à l'exemple de Behoririka vers Antanimena, de Tanjombato vers Ankadimbahoaka ou encore d'Ambohibao vers 67Ha. Cette situation pourrait s'expliquer par le fait que bon nombre de citadins ont pris des mesures face aux éventuels embouteillages attendus depuis le début de cette semaine. A cela s'ajoute la présence massive des éléments des Forces de l'ordre assurant la circulation. Certains habitants ont préféré des journées sans voiture, en privilégiant la marche à pied. D'autres ont fait appel aux « taxis-motos ». Des citadins ont également changé de trajet pour éviter les bouchons. Hier, ceux qui n'étaient pas mobilisés à accueillir le Pape ont préféré rentrer directement chez eux et suivre les retransmissions en direct à la radio ou à la télé. Il y a aussi ceux qui ont quitté la ville pour démarrer un week-end en famille, d'autant plus que l'après-midi d'hier a été décrété férié, chômé et payé. Cette fluidité de la circulation pourrait changer ce jour, avec la coupure provisoire de plusieurs axes depuis Ivandry jusqu'à Iavoloha, en passant par By Pass…

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff