Publié dans Société

Délivrance de permis biométriques à Antananarivo - Plus de 13 000 imprimés distribués

Publié le vendredi, 16 août 2019

Entre le mois de mai jusqu'à hier, le Centre immatriculateur de Madagascar (CIM), situé à Ambohidahy et traitant les dossiers d'Antananarivo et ses périphéries, a délivré 13  497 vrais permis biométriques. Ces papiers administratifs répondent à trois catégories de demande. Il s'agit notamment des nouvelles demandes suite à l'admission aux examens de conduite et de code, le remplacement en cas de perte ainsi que le changement des anciens permis « roses » en biométriques. Cette statistique fait référence aux actions entreprises dans le cadre du premier vague de distribution, du 18 mai au 9 août 2019.

 

Interruption temporaire

En phase de transition, la délivrance de permis biométriques a été interrompue cette semaine. Avant d'entrer dans la deuxième vague de distribution qui débutera lundi prochain, l'activation de la puce électronique - conformément à l'ISO/IEC 18013 qui respecte la norme internationale CR-80 - prend un peu de temps. Selon un responsable auprès de la société Hephalu Mada, fournisseur du CIM en cartes biométriques, représentant exclusif du spécialiste texan de la sécurisation de l'identité HID Global à Madagascar, la sécurisation et la garantie de l'authentification des données requièrent une bonne préparation. Cette interruption n'a pas été donc d'ordre matériel, notamment une panne d'imprimante comme l'ont indiqué les bruits de couloir auprès du centre d'Ambohidahy.

3 439 cartes grises livrées

Entre-temps, le traitement des dossiers de la carte grise biométrique suit son cours. En presque trois mois,  le centre immatriculateur à Ambohidahy a livré 3 439 cartes grises à leurs propriétaires. « Pour cette opération, nous traitons les mutations et les pertes. Le Gouvernement n'exige pas, par contre, le remplacement des anciennes cartes », avance un responsable auprès du CIM.

Rappelons que pour changer les anciens permis « roses » par les nouveaux, il faudra débourser un droit de 38 000 ariary et pour la carte grise, la somme à payer est de 74 000 ariary.  Par contre, le renouvellement des faux permis et cartes grises s'effectue gratuitement. Et cela ne débutera que vers le mois de janvier 2020.

K.R.

Fil infos

  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo
  • Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina
  • Candidature de Naina Andriantsitohaina - Un écho favorable de tous bords
  • Transport illégal de ressources minières - Un kilo d’or et 255 g de saphir saisis à Ivato
  • Non candidature à la mairie de Tana - Marc Ravalomanana trahit ses partisans
  • Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !
  • Élection municipale - Le TIM humilié à Tana
  • Andohalo - Un voleur  de poule lynché par les riverains
  • Visite du Pape François - Le Président Rajoelina remercie le peuple malagasy

Editorial

  • Un challenger favori
    Maintenant c’est connu. L’IRD a choisi de placer en orbite un brillant opérateur économique de la place, Naina Andriantsitohaina, pour l’élection communale du 27 novembre à Antananarivo. En poste au ministère des Affaires étrangères en tant que ministre du Gouvernement Ntsay Christian II et III, Naina, pour les intimes, fait partie de la race des « entrepreneurs modernes » qui tentent de conjuguer la politique avec l’économie mais attention avec prudence. C’est un homme nouveau du microcosme politique local que la plateforme présidentielle mise pour rafler la cagnotte. Capitaine d’industrie, à la tête du Groupe Andriantsitohaina qu’il a hérité de son  grand-père, le patriarche Josoa Andriantsitohaina, et de son illustre père Jean-Charles Andraintsitohaina, Naina a pris la suite de l’empire en 2009 du vivant de son père. L’opérateur Naina Andriantsitohaina gère, à la fois quatre unités industrielles : l’imprimerie NIAG, l’usine de produits chimiques Prochimad, l’organe de presse Ultima-Média et la Banque BMOI…

A bout portant

AutoDiff