Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Fête nationale - La Première dame et l’association Fitia gâtent des enfants et des personnes âgées

Publié le lundi, 24 juin 2019

850 bénéficiaires. Ces 550 personnes âgées et 300 enfants, issus de 3 Fokontany à savoir Anatihazo Isotry, Andranomanalina et 67Ha Nord-ouest ont été conviés à une cérémonie en leur honneur, hier à l’Ecole primaire publique (EPP) d’Anatihazo Isotry. Au programme de cette festivité organisée par l’association
Fitia, dans le cadre de la fête nationale, diverses animations et jeux pour les grands et petits, avant la distribution de dons. Les personnes âgées ont été dotées de couvertures et de parapluies, tandis que les petits ont reçu des lampions et friandises. Un repas chaud a ensuite été distribué à chacun de ces invités, préparé spécialement par l’équipe de l’association Fitia, fondée et présidée par la Première dame, Mialy Rajoelina. « C’est la première fois qu’une telle festivité a été organisée pour nous, à la veille de la fête de l’indépendance. Nous souhaitons vivement que cela se poursuive. Aussi, nous appelons tout un chacun à exprimer de l’amour et de la solidarité, garants de développement de notre pays », s’est manifestée la porte-parole des personnes âgées. Pour sa part, la Première dame a confirmé le partage de la joie, de l’amour et de la reconnaissance pour les aînés, et de la gaieté pour les petits en ce mois de l’enfance.

« L’hiver frappe fort en ce moment. C’est pourquoi nous avons choisi de vous offrir des couvertures et du repas chaud. Les enfants, futurs citoyens et base du développement, ne sont pas en reste. Ils auront leur part de lampions, friandises et repas chaud », déclare l’épouse du Président de la République, lors de son allocution. Elle a, en outre, exprimé son souhait traduit dans l’hymne national, « hiadana sy ho finaritra », que chaque Malagasy puisse être heureux. D’ailleurs, la présidente fondatrice de l’association Fitia a confié qu’elle fait toujours un vœu durant le bouquet final des feux d’artifice, chaque 25 juin dans la soirée. Pour information, les convives de la cérémonie d’hier à Anatihazo Isotry ont eu droit à des animations assurées par des groupes folkloriques ainsi que des chants de louange de Magie Blanchard, venue de Québec (Canada). Pour les enfants, des jeux éducatifs et quizz sur l’histoire de Madagascar ont été organisés. Des lots composés de kits scolaires et livres ont été offerts aux à ceux ayant les bonnes réponses. A cela s’ajoute le conte de « Kotokely » relaté par Ny Eja. Bref, un après-midi inoubliable pour les enfants et les personnes âgées, grâce à l’association Fitia.
Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Gestion de la mairie de Nosy Be - Bilan nettement positif
  • Troisième gouvernement Ntsay - Au moins deux nouvelles têtes en perspective
  • Mutinerie à la prison d'Ambalatavoahangy - Des coups de feu entendus, prise d'otage de 3 agents pénitentiaires
  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour

La Une

Editorial

  • Vilénies bestiales et monstrueuses !
    En phase à une grande et décisive mutation, le pays n’est toujours pas au bout de ces malveillantes surprises. En  attendant la publication des noms des heureux élus pour siéger au Gouvernement Ntsay Christian, des affaires datant du régime précédent débarquent et polluent l’environnement. En dépit du début encourageant d’une éclaircie de la vie nationale, les vilénies monstrueuses du régime déchu, celui de Rajao, continuent de vicier l’atmosphère. Les échos des barbaries bestiales dont les ex-barons aux cravates bleues passaient maitres ne cessent de choquer l’opinion.  

A bout portant

AutoDiff