Publié dans Société

Diego-Suarez - Enelec illumine plusieurs quartiers de la ville

Publié le dimanche, 23 juin 2019

Diego-Suarez, aussi appelée Antsiranana, est une ville située dans le nord de Madagascar et est le 3ème port de la Grande île. Elle figure, sans conteste, dans le top 5 des destinations touristiques les plus fascinantes à Madagascar. Très propre avec une population très accueillante, la ville rencontre pourtant quelques problèmes. Parmi les difficultés que subissent les gens figurent l’éclairage public. Autrement dit, la plupart des quartiers de Diego-Suarez sont dans le noir dès que le soleil commence à se coucher. Et pourtant, malgré que l’insécurité a commencé à être résolue, notamment avec la disparition du phénomène « Foroche » ayant fait fureur dans la ville, certains profitent toujours du noir pour faire leur acte de banditisme et de violence.

Consciente de ce grand problème, mais surtout dans le but d’orner la ville en lumière et de satisfaire la population, la société Enelec a participé à l’emplacement de lampadaires solaires dans plusieurs quartiers de la ville d’Antsiranana. Un esprit d’entraide citoyenne que la société partage avec le groupe FILATEX dont lui-même est actionnaire depuis 2007.

Action citoyenne

Effectivement, puisque la société Enelec a été implantée dans la ville de Diego depuis plusieurs années, cette dernière a trouvé normal d’effectuer cette action pour la première fois à Antsiranana. La société elle-même y est le fournisseur d’énergie. Ainsi, en collaboration avec la Mairie de Diego-Suarez, plusieurs Communes ont été dotées de cette infrastructure innovante alimentée par l’énergie solaire, d’autant plus dans cet endroit où monsieur « soleil » est omniprésent presque toute l’année. Au total, 43 lampadaires solaires ont été installés un peu partout dans la ville, notamment dans les quartiers jugés « chauds », comme sur l’avenue de Philibert Tsiranana ou encore au stade et bien d’autres endroits. La cérémonie officielle de la remise de ces dons s’est ainsi déroulée en toute sobriété et convivialité, en présence du maire d’Antsiranana, des représentants de la société Enelec ainsi que plusieurs hauts responsables de la ville. Une cérémonie qui s’est tenue même sous le feu des lampadaires installés et illuminant l’avenue.

 Collaboration importante

Une collaboration importante selon le maire de la ville. « C’est une grande privilège pour la Commune urbaine de Diego-Suarez d’avoir trouvé un partenaire comme la société Enelec qui a gentiment accepté de collaborer avec nous dans l’installation d’infrastructures comme ces lampadaires solaires. La population s’en réjouit effectivement puisque l’insécurité et l’éclairage public font partie de leurs soucis quotidiens. Puisque le délestage existe toujours dans la ville, plusieurs quartiers se retrouvent dans le noir, notamment ici sur l’avenue Philibert Tsiranana. C’est ainsi un avantage de retrouver la lumière dans ces endroits, et gratuitement en plus puisque ces lampadaires marchent avec de l’énergie solaire photovoltaïque. Plusieurs endroits se trouvant souvent vides, surtout dans la nuit, deviennent aujourd’hui  des axes principaux et devenus très pratiqués par les gens grâce à la lumière de ces poteaux », explique Djavojozara Jean-Luc, maire de la Commune urbaine de Diego-Suarez.

Action continue

« C’est une action importante pour nous puisque c’est dans Antsiranana que la société Enelec a été implantée pour la première fois pour produire de l’énergie. En quelque sorte, c’est également notre ville car nous y travaillons depuis plusieurs années. Après avoir discuté avec monsieur le maire, notamment sur la manière dont la société Enelec pourra amener sa contribution à l’éclairage de la ville, nous avons décidé de mettre en place des infrastructures fonctionnant grâce à la lumière du soleil », a expliqué le directeur administratif du groupe, Dominique Andréas. Puisque Diego-Suarez n’est pas le seul à subir un problème d’éclairage public, la société Enelec projette d’emmener le projet dans d’autres endroits, des villes où elle exerce également son travail de fournisseur d’énergie. « Puisque c’est un projet innovant et important pour le peuple en général, la Direction au sein d’Enelec a décidé d’œuvrer dans d’autres villes où la société produit de l’énergie avec du fioul. On parle entre autres de Mahajanga, Toliary et Toamasina », conclut-il.

Tahiana Andrianiaina

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff