Publié dans Société

Détournement de deniers publics - Le directeur de cabinet de Lalao Ravalomamana sous MD

Publié le vendredi, 08 février 2019

Coup dur pour la Mairie de la Commune urbaine d’Antananarivo et la mairesse en particulier. En effet, son directeur de cabinet vient d’être placé en détention préventive à la prison d’Antanimora. Présentée devant le Pôle anti-corruption (PAC) mercredi, la femme de confiance de Lalao Ravalomanana est accusée d’abus de fonction et de détournement de deniers publics et complicité.

L’affaire remonte en octobre 2016, à l’époque où ce directeur de cabinet de la Mairie occupait encore le poste de chef de la Circonscription scolaire (CISCO) d’Antananarivo ville. Elle aurait commis des infractions qui ont engendré un préjudice de 74 691 100 ariary à l’Etat. Le Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO) qui a diligenté l’enquête ayant abouti au placement en détention préventive de cette dame, s’est basé sur une doléance anonyme dénonçant les actes. D’après les informations, la manœuvre frauduleuse a entraîné d’important préjudice à la CISCO de Tanà-ville.

Limogée de son poste par le ministre de l’Education nationale, Horace Gatien, au mois de mai de l’année dernière, l’ex-chef CISCO de Tanà-ville a rejoint l’équipe de Lalao Ravalomanana dans le courant du mois de novembre. Elle n’est pas l’unique transfuge du Département de l’éducation nationale vers la Mairie d’Antananarivo. Un directeur général du ministère de l’Education nationale est lui aussi devenu l’un des bras droits de la première magistrate de la ville, en tant qu’adjoint.

La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés
  • Ambilobe - Deux attaques à main armée en l’espace de 24 h
  • Réhabilitation de Notre-Dame de Paris - Un élan de solidarité à copier !
  • Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !
  • Tensions entre HVM au Sénat - 35 sénateurs signent une demande de session extraordinaire
  • Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md
  • Evacuation sanitaire d’une prisonnière - Le BIANCO et le PAC saisis de l’affaire
  • Forêt de Vohibola - « Nous étions purement et simplement kidnappés », dixit des Tangalamena
  • Réhabilitation et bitumage de la route Ambilobe-Vohémar - Andry Rajoelina passe à l’action
  • Corruption, faux et usage de faux - L’épouse d’un officier sous MD, un haut responsable du centre immatriculateur sous contrôle judiciaire

Editorial

  • Cœur en flammes !
    Notre-Dame de Paris s’embrase. « Le cœur en  cendres » titrait à la Une un célèbre quotidien parisien. En effet, le cœur de Paris sinon le cœur de la France voire le cœur de l’Europe a pris feu ! Sans doute, Notre-Dame de Paris est le symbole national de l’Histoire de France. Un des édifices historiques qui témoigne de la valeur culturelle et religieuse des Français. Bâti en 1163 dans l’Ile de la Cité,  sous le règne de Louis VII et à l’initiative de l’évêque de Paris, Maurice de Sully, elle ne sera achevée, du moins la structure principale, qu’en 1345. La durée des travaux s’étalait donc sur deux siècles. A titre de comparaison hâtive, les ouvriers ont mis trente ans pour finir les travaux de construction de l’Arc de Triomphe sur la Place de l’Etoile à Paris (1806-1836), et cela, malgré la pression impatiente du commanditaire des travaux, un certain Napoléon 1er.…

A bout portant

AutoDiff