Publié dans Société

Eglise protestante malgache en France - Le Révérend Dr. Seth Rasolondraibe élu président

Publié le mercredi, 06 février 2019

A l’issu du grand Synode du FPMA (Fiangonana protestanta malagasy aty andafy) à Bordeaux au mois de novembre dernier, le Révérend Dr. Seth Rasolondraibe est élu président de cette église. Il succède ainsi au Révérend Dr Jean Ravalitera, parti à la retraite. Le nouveau président du FPMA a fait la maîtrise en Théologie à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, et le doctorat à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE), section des Sciences réligieuses à Paris, France. Le Révérend Dr Seth Rasolondraibe est pasteur de l’Eglise protestante malgache en France (FPMA) à Paris, depuis maintenant 30 ans et formateur dans le cadre du mouvement de réveil. 

L’Eglise unifiant les chrétiens malgaches résidant à l'étranger ou FPMA (Fiangonana protestanta  malagasy aty an-dafy) est issue des deux églises malgaches, FJKM et FLM. Les Pasteurs P. Rasolondraibe et A. Rabenoro sont les présidents d’honneur. Elle est devenue membre de la FFPM (Fiombonan’ny Fiangonana Protestanta Malagasy) en 1963. La FPMA a pour objet d’assurer l’exercice public de culte, d’enseigner le message et la pratique de l’évangile de Jésus christ, et de pourvoir aux frais et besoins de culte. 

 

 A l’initiative du Pasteur Daniel Ralibera, la réunion du premier Synode de l'Eglise Protestante en France devenue FPMA a eu lieu en 1959 à Villemétrie, et à l’issue de laquelle Michelson Ramanankasina fut élu 1er président. Cette église a célébré son 30e anniversaire à Orléans, en 1989. Une commémoration qui a été marquée d’une pierre blanche par l’instauration du nouveau logo FPMA. Suite à la décision du Comité Protestant à Antsirabe, le FPMA est devenue indépendante. Ce fut que la nouvelle constitution a été élaborée, durant le 26e synode à Rocheton. 

Actuellement, la FPMA fait partie du Conseil Oeucuménique des Eglises. L’an 2000 a été marqué par la 1ère consécration des 13 pasteurs au sein de la FPMA. Cette année, elle celèbre ses 60 ans d’existence.

Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff