Publié dans Société

Appel à l’aide - Une jeune femme malagasy recherche sa mère biologique

Publié le dimanche, 27 janvier 2019

Appel d’une jeune fille malagasy qui a vécu en Suisse avec ses parents adoptifs. Rahantavololona Joséphine, 24 ans, née le 9 novembre 1994 à l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) d'Antananarivo  recherche actuellement sa mère biologique dénommée Joséphine Telovavy, 46 ans.  Elle veut également savoir si elle a encore des demi-frères et sœurs à Madagascar. En effet, quelque temps  après sa naissance, elle a été adoptée   par un couple marié suivant  l’ordonnance du Tribunal du 14.8.1995. Son acte de naissance délivré dans le premier Arrondissement d’Antananarivo mentionne que cette personne recherchée, aurait dû vivre à Antsahamaina -Andafiavaratra. Les informations qu’elle a à ses  dispositions,  indiquent qu’après la mort de sa grand-mère Marie Jeanne à Ambolomadinika Toamasina, Joséphine Telovavy habitait dans la maison de son grand-père et de sa nouvelle grand-mère, dont l’adresse est inconnue. Pour diverses raisons, elle a déménagé à Antananarivo, dans l'espoir de trouver du travail.

Puisqu´elle n’a  disposé ni domicile, ni nourriture et quasiment aucun vêtement et de surcroit enceinte, une personne du nom de Randrianarisoa Marie-Louise l’a embauchée comme femme de ménage probablement à Ankadikely-llafy. Désespérée, Joséphine Telovavy a donné sa fille qu’elle a prénommée Rahantavololona Joséphine, pour adoption immédiatement après l'accouchement. Le nouveau-né a été confié à l'organisation « Familles sans frontières ». Elle a été, par la suite placée dans l'ancien orphelinat Akany Sambatra à Ambohitrarahaba jusqu'à la décision du Tribunal avant d’être adoptée. Entre-temps, les parents adoptifs de la jeune Joséphine ont essayé de trouver sa mère biologique à travers  son ancienne patronne. Toutefois, ils ont affirmé  que Telovavy a  essayé de gagner sa vie en tant que vendeuse de fruits sur les marchés. Elle  l’a vue pour la dernière fois sur un marché en 1996, il y a plus de 20 ans.  En outre, la visite au bureau de l’Etat civil de la ville de Toamasina, où l’original du certificat de naissance de Joséphine Telovavy  est stocké, n’a également donné aucun résultat. Il n’existe aucune information additionnelle sur  cette personne. Celles qui sont tangibles se portent sur les deux témoins de la publication de l'adoption datant d’octobre 1994 par Mamy Razafindrakoto Nestor et Randrianarivelo Bruno.

 Recueillis par K.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés
  • Ambilobe - Deux attaques à main armée en l’espace de 24 h
  • Réhabilitation de Notre-Dame de Paris - Un élan de solidarité à copier !
  • Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !
  • Tensions entre HVM au Sénat - 35 sénateurs signent une demande de session extraordinaire
  • Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md
  • Evacuation sanitaire d’une prisonnière - Le BIANCO et le PAC saisis de l’affaire
  • Forêt de Vohibola - « Nous étions purement et simplement kidnappés », dixit des Tangalamena

La Une

Editorial

  • Le chemin du filet
    Les grandes formations européennes de football s'affrontent, en ce moment, dans les phases éliminatoires des coupes tant au niveau national qu'européen. En France, les équipes de la Ligue 1 disputent à mort les meilleures places pour  la fameuse et légendaire Coupe de France. Et on y va de grosse surprise à la débâcle. Quand un PSG se fait étriller par 5 buts à 1 par une « équipe de province » Lille, il y a de quoi s'étonner ! En Europe, à l'UEFA, les âpres matches éliminatoires  comptant pour le championnat européen battent leur plein et arrivent à leur terme. En général, la hiérarchie est respectée. Les grandes équipes comme les Barça ou les Ajax trouvent toujours l'opportunité de faufiler pour se frayer un itinéraire vers le chemin du filet.

A bout portant

AutoDiff