Publié dans Société

Kidnapping à Tsaratanàna - Un autre otage libéré

Publié le jeudi, 02 août 2018

Après la libération des quatre employés de la société « Kraomita malagasy » ou KRAOMA, c'est au tour d'une femme prise en otage, âgée de 30 ans, d'être relâchée par ses ravisseurs récemment à Tsaratanàna. Mais sa libération a différé de toutes les précédentes dans la mesure où c'étaient les ravisseurs eux-mêmes qui l'avaient ramenée chez elle et remettre la jeune femme entre les mains de ses proches, selon l'information. Ils s'étaient contentés d'une rançon de 5 millions d'ariary contre les 30 millions d'ariary fixés initialement.

La victime avait été enlevée depuis vendredi dernier. Comme le député de la Région, Jaona Ratefiarivony l'a récemment expliqué, tous ces kidnappings se produisent dans un contexte d'insécurité généralisée qui règne à Tsaratanàna depuis ces quatre derniers mois. Et l'enlèvement de cette femme, tout comme celui des salariés de KRAOMA d'ailleurs, est le cinquième cas du genre.
Pour ce parlementaire, l'impossibilité pour les Forces de l'ordre d'arrêter les ravisseurs dont le surnommé Del Kely et consorts, est expliquée par leur faible effectif. « Imaginer qu'il n'y a que 4 gendarmes dans un poste fixe. Que feront-ils donc s'ils doivent affronter 40 bandits armés ? Et surtout, ces éléments ne pourront jamais quitter tous en même temps leur poste pour déclencher une opération ou autres arrestations se déroulant très loin de leur base. De plus, il faut une bonne stratégie pour pouvoir capturer ces bandits jusque dans leur planque.
Franck Roland

Fil infos

  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo
  • Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina
  • Candidature de Naina Andriantsitohaina - Un écho favorable de tous bords
  • Transport illégal de ressources minières - Un kilo d’or et 255 g de saphir saisis à Ivato
  • Non candidature à la mairie de Tana - Marc Ravalomanana trahit ses partisans
  • Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !
  • Élection municipale - Le TIM humilié à Tana

La Une

Editorial

  • Fin de carrière !
    Terminus, tout le monde descend. Du moins pour quelqu’un d’âge avancé dont le « périple » (électoral) doit s’arrêter là. Pour de bon, le vieux renonce, bien malgré lui, à continuer le voyage. Le périple prend fin. En dépit du chant de la sirène, Marc Ravalomanana se rend à l’évidence que désormais il va falloir qu’il rejoigne le rang des « has been ». Son époque est révolue. Eh oui, Ramose pour les habitués ou pour les victimes, c’est selon, prend sa retraite. Il a dû décliner l’offre pour être « candidat unique » proposée par les camarades du RMDM ou les appels pour porter l’étendard du parti par les inconditionnels de Bel-Air.  

A bout portant

AutoDiff