Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Antohomadinika - Un jeune homme sauvagement assassiné

Publié le lundi, 09 juillet 2018

Les meurtres sauvages se multiplient actuellement dans la Capitale. Hier, vers 5h30 du matin, le corps sans vie et baignant dans le sang d’un jeune homme d’une vingtaine d’années a été rétrouvé dans la rue, dans le secteur du IIIG Hangar à Antohomadinika. Des passants matinaux s’étaient alarmés de cette découverte macabre et ont tout fait pour que les proches du malheureux soient informés. Plusieurs plaies occasionnées par un couteau ont été observées sur le thorax de la victime, prouvant ainsi l’acharnement démentiel du tueur pour l’éliminer. Bien que les habits portés par la victime soient assez épais, cela ne l’a pas pu protéger des ravages de l’objet tranchant sur sa chair.

« L’assassin a laissé l’arme du crime à l’endroit même de son forfait. Il s’agit d’un grand couteau tout marqué de corrosion », rapporte une source. Outre le regrettable décès de cet étudiant en quatrième année à la Faculté d’Ankatso, selon une source auprès de sa famille, tous les objets qu’il a transportés furent volés dont des canards et bien sûr son téléphone. Le malheureux a envisagé d’apporter ces présents pour des proches en vue d’une circoncision. Bien que l’hypothèse d’une agression de bandits a été privilégiée, du moins pour le moment, la version d’un membre de la famille de la victime, un homme dans la cinquantaine et qui se prononce comme élément des Forces de l’ordre, est tout autre : « Ils ont tout simplement éliminé notre enfant. Il était plutôt connu pour sa ferveur lors de la récente lutte populaire sur la place du 13 Mai. Nous n’allons pas croiser les bras, croyez-en ! Vous aurez bientôt des nouvelles à propos de cette affaire car nous sommes informés à propos des tueurs et ces derniers ont pris la fuite dans l’Est du pays. Et que justice soit faite ! », déclare sans ambages notre interlocuteur. Actuellement, l’affaire est entre les mains de la Brigade criminelle. De même, l’objet tranchant, considéré comme l’arme du crime, fut également saisi en vue de la poursuite de l’enquête.

Franck Roland

Fil infos

  • Emergence de Madagascar - Une majorité présidentielle s'avère indispensable à l'Assemblée nationale
  • Acquisition illicite de terrains - Un vice-président du Sénat soupçonné de détournement de biens publics
  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes

La Une

Editorial

  • Par amour !
    « Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à…

A bout portant

AutoDiff