Publié dans Société

Kidnapping - Sabira Vasram libérée

Publié le lundi, 09 juillet 2018

Enlevée la veille, c’est-à-dire au cours de la journée du vendredi 6 juillet dernier dans le parking de l’immeuble Assist à Ivandry, Sabira Vasram fut libérée plusieurs heures après, vers 19h 30 samedi. Selon une information révélée par le Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar ou CFOIM, elle fut retrouvée très fatiguée et moralement très marquée, sur la route Digue. Le seul élément significatif qui a filtré de l’affaire, c’est que la dame semblait éprouver une difficulté à marcher. « Elle est sûrement blessée au moment de l’enlèvement », a précisé cette information.

Même si la source n’a donc pas  donné de plus amples informations concernant les circonstances de sa libération, elle a avancé qu’elle avait dû payer une rançon. Mais là aussi, aucune précision concernant le montant, ni sur la teneur de quelconques conversations entre  les proches de l’otage et ses ravisseurs.
Toujours est-il que parmi l’un des points essentiels qui ont marqué l’enlèvement de l’épouse d’un patron d’entreprise d’origine indo-pakistanaise du pays, notre source d’ajouter que l’acte a été l’œuvre d’une équipe très bien organisée. Elle indique que les ravisseurs ont opéré à la fois avec des voitures et des motos. Du côté des Forces de l’ordre, la nouvelle de la libération de la victime semblait les avoir pris de court. « Nous n’avons pas été informés qu’une fois l’otage liberée. Mais là encore, ses proches refusent obstinément de répondre à toutes nos tentatives pour les joindre pour  s’informer auprès d’eux », révèle une source auprès de la Gendarmerie.  Cependant, une information conjointe de cette dernière et celle de la Police nationale assure que les investigations sur cette série de kidnapping sont déjà sur la bonne voie. A preuve, 24 personnes croupissent déjà en prison actuellement, tandis que des matériels utilisés durant les forfaits dont des véhicules, des armes et du matériel de communication ont été confisqués. 
Un bref rappel des faits s’impose. Vendredi dernier vers 12h30,  l’enlèvement s’était produit dans le parking de l’immeuble Assist à Ivandry. La victime venait de quitter les locaux de l’Infinithé, un salon de thé qui se trouve dans le même bâtiment pour rejoindre sa voiture, une Audi Q5. La conductrice a engagé la marche-arrière pour quitter l’aire de stationnement lorsque quatre inconnus s’étaient vivement approchés de son véhicule. Un détail intrigue ceux qui ont vu la scène : c’étaient des solides gaillards, qui ne sont certainement pas de simples citoyens, du moins selon des témoins. L’un d’eux a alors fracassé la vitre côté conducteur.  Il a agi avec un grand professionnalisme rien qu’avec sa façon pour briser la vitre en question. Après cet acte digne de professionnels et non de n’importe quel bandit, ils ont empoignée la conductrice et l’ont entraînée « manu militari » vers la sortie, ou plutôt les sorties du parking  où deux autres voitures 4x4 les attendaient déjà. Les kidnappeurs étaient venus avec deux véhicules. Celle qui a emmené la victime est sortie du côté d’Alarobia alors que l’autre a pris la direction opposée, soit vers le second portail. Là, un agent de sécurité a tenté de refuser d’ouvrir la barrière mais la menace proférée par l’un des ravisseurs qui a brandi son Kalachnikov lui a fait changer d’idée…Le récent kidnapping de la dame Sabira Vasram fut le neuvième du genre en espace de 2 mois seulement. 
Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - « Prions ensemble pour que notre foi se reflète dans nos actes »
  • Scission au sein du HVM - Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - Un discours rempli d’amour et de reconnaissance
  • Affaire CEG d’Analamahitsy - Les zones d’ombre persistent
  • Impartialité durant les élections - Jean Eric Rakotoarisoa rassure

Editorial

  • Cas d'exception ?
    Le rideau est tombé sur les manifestations publiques initiées par les 73 députés pour le changement sur le Kianja, le parvis de l'Hôtel de Ville, à Analakely. Le MAPAR/TGV d'Andry Nirina Rajoelina quitta, le premier. En effet, la dissolution du Gouvernement Mahafaly Solonandrasana Olivier et la nomination d'un nouveau Premier ministre, Ntsay Christian, se trouve à l'origine de la décision conformément au verdict de la HCC du 25 mai 2018. Certes, la totalité des revendications sur la Place du 13 mai n'avait pas encore été  exaucée, mais, le fait d'avoir pu écarter le Gouvernement HVM constituait déjà un grand point d'acquis. D'autant que le Gouvernement de consensus publiait, sans tarder, le calendrier électoral anticipé. C'est une avancée non négligeable !

A bout portant

AutoDiff