Publié dans Société

Coopérative « Madaomby » - Création d'une plateforme pour les revendeurs

Publié le lundi, 18 juin 2018

Les Tananariviens consomment quotidiennement 300 à 400 têtes de zébu. Pourtant, l'approvisionnement ne cesse de diminuer, de même que la qualité des produits. Les éleveurs ne sont plus capables de combler le marché local à cause de l'insécurité qui règne dans le pays, ainsi que du manque de confiance entre les fournisseurs et les revendeurs. Pour tenter de résoudre ces problèmes, la coopérative « Madaomby » a organisé vendredi dernier une réunion avec les bouchers de la Capitale. L'amélioration des transactions, du prix et des méthodes de travail entre les fournisseurs et les revendeurs était au centre de la discussion. D'après le président de cette coopérative, les propriétaires des zébus sont confrontés à des problèmes de paiement. Ils sont souvent négligés par les revendeurs.

« Bon nombre de revendeurs ne sont pas ponctuels quant au paiement. Une situation qui engendre une énorme perte pour les éleveurs et les fournisseurs », avance-t-il.
La mise en place d'une plateforme pour les revendeurs est de rigueur, de même que pour les coopératives qui œuvrent dans ce domaine. Et ce, afin de mener à bien la gestion de la transaction, lutter contre les escroqueries et les intermédiaires qui sont les principales causes de la hausse du prix de la viande à Antananarivo.
La baisse du nombre de zébus est due à la propagation de l'insécurité dans le pays. Actuellement, les paysans n'osent plus garder les zébus après un à deux ans, si c'était de cinq à  six ans auparavant. Jusqu'à maintenant, l'augmentation du coût des carburants n'a pas encore d'impact sur le prix de la viande. La crise remontait au mois d'août jusqu'à décembre derniers. Durant cette période, les bœufs sont utilisés pour labourer les rizières.
Recueillis par Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Programme d’Andry Rajoelina - Accent sur les énergies renouvelables
  • Conférence souveraine - Les candidats « anti-7 novembre » se couvrent de ridicule
  • Report de la présidentielle et nouvelle transition - Tollé général contre la manœuvre de certains candidats
  • Andry Rajoelina en campagne - Marée humaine dans les capitales Betsileo et Betsimisaraka
  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !

Editorial

  • Farce exutoire !
    Suite à la réunion initiée par la CENI à laquelle les 36 candidats à l'élection présidentielle ont été conviés, 25 des 36 « participants » à la course ont accouché un « Accord politique ». En effet, à l'issue de cette rencontre, très houleuse, ce vendredi 19 octobre, à Nanisana, des prétendants dont les dossiers de candidature, après s'être acquittés des 50 millions d'Ar, ont été formellement validés par la HCC manifestèrent leur rejet contre l'organisation générale de  l'élection prévue pour le 7 novembre 2018.

A bout portant

AutoDiff