Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Coopérative « Madaomby » - Création d'une plateforme pour les revendeurs

Publié le lundi, 18 juin 2018

Les Tananariviens consomment quotidiennement 300 à 400 têtes de zébu. Pourtant, l'approvisionnement ne cesse de diminuer, de même que la qualité des produits. Les éleveurs ne sont plus capables de combler le marché local à cause de l'insécurité qui règne dans le pays, ainsi que du manque de confiance entre les fournisseurs et les revendeurs. Pour tenter de résoudre ces problèmes, la coopérative « Madaomby » a organisé vendredi dernier une réunion avec les bouchers de la Capitale. L'amélioration des transactions, du prix et des méthodes de travail entre les fournisseurs et les revendeurs était au centre de la discussion. D'après le président de cette coopérative, les propriétaires des zébus sont confrontés à des problèmes de paiement. Ils sont souvent négligés par les revendeurs.

« Bon nombre de revendeurs ne sont pas ponctuels quant au paiement. Une situation qui engendre une énorme perte pour les éleveurs et les fournisseurs », avance-t-il.
La mise en place d'une plateforme pour les revendeurs est de rigueur, de même que pour les coopératives qui œuvrent dans ce domaine. Et ce, afin de mener à bien la gestion de la transaction, lutter contre les escroqueries et les intermédiaires qui sont les principales causes de la hausse du prix de la viande à Antananarivo.
La baisse du nombre de zébus est due à la propagation de l'insécurité dans le pays. Actuellement, les paysans n'osent plus garder les zébus après un à deux ans, si c'était de cinq à  six ans auparavant. Jusqu'à maintenant, l'augmentation du coût des carburants n'a pas encore d'impact sur le prix de la viande. La crise remontait au mois d'août jusqu'à décembre derniers. Durant cette période, les bœufs sont utilisés pour labourer les rizières.
Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • Emergence de Madagascar - Une majorité présidentielle s'avère indispensable à l'Assemblée nationale
  • Acquisition illicite de terrains - Un vice-président du Sénat soupçonné de détournement de biens publics
  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes

La Une

Editorial

  • Par amour !
    « Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à…

A bout portant

AutoDiff