Publié dans Société

Recherches en médecine alternative - Le groupe JCR appuyé par un centre réunionnais

Publié le jeudi, 12 avril 2018

Promouvoir des études scientifiques sur des extraits ou des plantes médicinales et aromatiques. Le groupement d’intérêt public « Cyclotron Réunion Océan Indien » ou CYROI se met aux côtés du Centre de recherche appliquée en médecine alternative naturelle et traditionnelle (CRAMANT) du groupe JCR (Jean Claude Ratsimivony) pour atteindre cet objectif. Une convention de partenariat y afférent a été récemment signée à La Réunion, entre les responsables des deux parties.

« Madagascar dispose de nombreux potentiels et richesses en terme de biodiversité, si l’on ne parle que des plantes médicinales endémiques et des huiles essentielles. Ce partenariat nous permettra ainsi d’approfondir les recherches sur ces plantes endémiques, tout en mettant en valeur la médecine traditionnelle. Le savoir faire d’antan pourra être développé », informe Zo Rabarioelina, directeur général adjoint du groupe JCR. D’ailleurs, le CYROI est doté de moyens et d’équipements de pointe pour y arriver, à l’exemple de la spectrométrie de masse, un plateau d’éco-extraction par ultra-sons, etc.
Une clinique en gestation
Le groupe JCR est dirigé par son Président-directeur général qui n’est autre que l’ancien président fondateur des laboratoires « Homeopharma ». Actuellement, le groupe dispense des soins classiques à base de plantes médicinales pour les patients au sein d’un centre de soins traditionnels. Cet établissement sis à Antsakaviro dispose également d’un laboratoire d’analyses médicales. Toutefois, le projet de mise en place d’une clinique de médecine alternative ou « wellness hospital » avance. D’autres services comme le scanner, l’IRM, etc., y seront accessibles et ce dans un futur proche. D’un autre côté, le CYROI va appuyer les recherches et validations des propriétés anti-tumorales ou anti-cancer de certaines plantes médicinales. Il en est de même pour les propriétés immuno-activatrices ou des modulateurs du système immunitaire, des propriétés anti-diabétiques et anti-hypertensives. Les lignes directrices y afférentes sont déjà validées. Pour information, l’aloès fait partie des plantes médicinales, objet d’études et de recherches auprès du CRAMANT. Le Centre s’engage dans une démarche préventive pour le maintien de la santé et du bien-être et dans un accompagnement numérique du mode de vie des patients.
Patricia Ramavonirina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff