Publié dans Société

Rapt du patron de la bijouterie kalidas  - Le CFOIM se dit très préoccupé

Publié le vendredi, 19 janvier 2018

Il faut que cela s’arrête ! C’est ce que vient de clamer le collectif des Français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM), à propos de l’enlèvement du patron de la bijouterie Kalidas. Dans un récent communiqué, il n’a pas caché que c’est encore avec stupéfaction et désolation que le CFOIM a appris cet é nième rapt  qui a touché cette fois un membre de la famille Kalidas, mercredi soir à Antanimena.  Ainsi, le CFOIM en collaboration avec les autorités compétentes continue de travailler de concert pour éradiquer ce fléau qui, une fois de plus, vient écorner l’image de Madagascar, confirmant son statut de  pays à risque tant pour les investissements  et le  touris me que pour la population.

Au cours des 10  derniers  mois, on a recensé environ 6 kidnappings dans la capitale  : « C’est inacceptable d’autant plus que ces réseaux mafieux ne reculent devant rien pour accomplir ces actes barbares…  Cette fois, la victime  , âgée de 68 ans, a été violemment arrachée de sa voiture par une bande de  6 hommes, lourdement et visiblement bien entraînés aux techniques Commando, qui ont ensuite disparu de la circulation entraînant avec eux  la victime à bord d’une moto », lit-on dans ce communiqué.  « Enfin, nous appelons à la mobilisation et la responsabilité de tous pour venir à bout de ce problème d’insécurité », a déclaré en substances un membre du CFOIM. 

 Recueillis par  F.R

Fil infos

  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !
  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale
  • Assainissement de la liste électorale - Une affaire de tout un chacun
  • Tension politique et santé publique - Mialy Rajoelina apporte fraîcheur et assurance
  • Parti HVM - Plus de raison d'être
  • Naina Andriantsitohaina - Acta non verba
  • Nantenaina Rakotonirina - Un maire rassembleur

La Une

Editorial

  • A double tranchants !
    Fin de la détention préventive systématique ! L’époque des « mandats de dépôt » systématiques fera partie de l’histoire ancienne ! Des peines alternatives telles que les contrôles judiciaires et la mise en liberté provisoire prendront le relai. Tel est l’essentiel de la déclaration de la procureure de la République Mme Balisama Odette Razafimelisoa devant la presse ce vendredi dernier. A la suite de la « descente » inopinée du Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina à la Maison centrale d’Antanimora au cours  de laquelle il a constaté de visu, entre autres, le surpeuplement carcéral du lieu. Il déplorait aussi bien des conditions carcérales et de l’état de délabrement « trop » avancé d’Antanimora.   Une autre réalité tout aussi accablante interpellait également le Chef de l’Etat à l’intérieur de cette « Maison » de correction, à savoir, le nombre effarant des détenus non jugés. Ils attendent désespérément leur jugement et croupissent là-bas des mois même des années. En prise de la…

A bout portant

AutoDiff