Publié dans Société

Réhabilitation des routes - Le ministère des Travaux publics procède au « Tip top »

Publié le jeudi, 18 janvier 2018

 Un entretien de routes un peu tardif. En marge de quel événement questionnent les usagers de la route.  Cela fait des mois que les routes se dégradent presque dans toute la ville mais aucune réaction. Et voilà qu’en pleine saison de pluie et de cyclones, des équipes se mobilisent jour et nuit pour réparer les grands trous et les nids-de-poule En effet, depuis quelques semaines, les travaux de réhabilitation des routes s’aperçoivent dans la Capitale Antananarivo. Plusieurs quartiers où les infrastructures routières se trouvent dans un état de délabrement total sont affectés par ce projet « Tip top » du ministère des Travaux publics.  Cela se constate au niveau  de la route située au By-pass, sur le chemin d’Ampasika vers Itaosy, Anosizato à Ampitatafika, Iavoloha-Anosy ainsi que Anosy- Ampasika. A cela s’ajoutent  les voies situées entre Mahazoarivo, Ampandrana et Ankadivato. Les travaux de réaménagement constituent une bonne initiative. 

 

Un grand dérangement s’éperçoit au niveau de la circulation à cause de ces travaux de réfection. Les bouchons s’intensifient notamment  à Itaosy. En outre, il a été annoncé que pour les bas -quartiers, qui sont victimes d’une inondation à chaque saison pluvieuse, les routes ont été bâties en béton. 

Quant aux autres quartiers concernés, les responsables se sont servis des goudrons pour faire durer les routes. Par ailleurs, d’après les informations communiquées par le ministère des Travaux publics, le budget y afférent a été tiré de sa propre caisse. Le but de cette prise de responsabilité, indique cette entité, se focalise sur l’amélioration de la circulation, la fluidité du trafic pour éviter les  embouteillages monstres retardant les Tananariviens quotidiennement. 

Recueillis par  K.R.

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff