Publié dans Société

Vohiposa - Le pont bientôt opérationnel

Publié le mercredi, 10 janvier 2018

Les automobilistes comptent les heures. Les véhicules de transport attendent impatiemment que le pont de Vohiposa, dans le District Ambohimahasoa, sur le PK 36+150 de la Rn 25 soit rétabli avant de le franchir. Tous les matériaux utilisés pour le montage de cette infrastructure routière sont, par contre, déjà sur le lieu depuis quelque temps. La mise en place du pont Bailey est ainsi en cours de réalisation.

Les voitures légères et les poids lourds auront le droit de circuler dans les 48 heures, indiquent les techniciens auprès du ministère des Travaux publics. Hier, vers 16 heures, un rassemblement de masse s’y est formé. Une file d’attente de voitures s’aperçoit également. Cela se traduit par l’approche de l’heure du départ et le rétablissement de la circulation.
Une navette de liaison pour le transbordement des passagers
Une mesure au profit des personnes bloquées depuis des jours est appliquée.  Le pont situé au niveau de Vohiposa reste inaccessible à tout véhicule de transport. Toutefois, les passagers peuvent passer. On a eu recours à une navette de liaison. Celle-ci assure le transbordement des personnes. Selon ces passagers, ce moyen de transport constitue un réel danger, mais il faut s’adapter avec les moyens du bord pour ne pas y rester encore un jour de plus. Une équipe du Corps de la protection civile (Cpc) a été envoyée sur place mardi dernier. Son rôle consiste à réaliser un pont fluvial. Par ailleurs, au niveau de la Rn6, hier vers 9 heures du matin, la circulation a repris normalement. Les travaux sur le pont de Manajeba ont été achevés. Et à partir de ce jour, les camions vont pouvoir circuler de nouveau.
Recueillis par K.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff