Publié dans Société

Vohiposa - Le pont bientôt opérationnel

Publié le mercredi, 10 janvier 2018

Les automobilistes comptent les heures. Les véhicules de transport attendent impatiemment que le pont de Vohiposa, dans le District Ambohimahasoa, sur le PK 36+150 de la Rn 25 soit rétabli avant de le franchir. Tous les matériaux utilisés pour le montage de cette infrastructure routière sont, par contre, déjà sur le lieu depuis quelque temps. La mise en place du pont Bailey est ainsi en cours de réalisation.

Les voitures légères et les poids lourds auront le droit de circuler dans les 48 heures, indiquent les techniciens auprès du ministère des Travaux publics. Hier, vers 16 heures, un rassemblement de masse s’y est formé. Une file d’attente de voitures s’aperçoit également. Cela se traduit par l’approche de l’heure du départ et le rétablissement de la circulation.
Une navette de liaison pour le transbordement des passagers
Une mesure au profit des personnes bloquées depuis des jours est appliquée.  Le pont situé au niveau de Vohiposa reste inaccessible à tout véhicule de transport. Toutefois, les passagers peuvent passer. On a eu recours à une navette de liaison. Celle-ci assure le transbordement des personnes. Selon ces passagers, ce moyen de transport constitue un réel danger, mais il faut s’adapter avec les moyens du bord pour ne pas y rester encore un jour de plus. Une équipe du Corps de la protection civile (Cpc) a été envoyée sur place mardi dernier. Son rôle consiste à réaliser un pont fluvial. Par ailleurs, au niveau de la Rn6, hier vers 9 heures du matin, la circulation a repris normalement. Les travaux sur le pont de Manajeba ont été achevés. Et à partir de ce jour, les camions vont pouvoir circuler de nouveau.
Recueillis par K.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques

Editorial

  • Horizon…2019 !
     Emergence, terme fétiche en cette fin de mandat du régime en place. Tellement, les barons aux cravates bleues terminent leur funeste parcours en coulant le pays. On dit qu’un objet émerge quand il remonte en surface et se trouve en contact avec l’air. Pour un homme, entièrement sous l’eau, le terme « émergence » indique pour lui l’idée d’une remontée en surface et lui offre la possibilité de pouvoir respirer l’air. Madagascar, en cinquante-huit ans d’indépendance, sauf la petite parenthèse des années 60, ne cessa de dégringoler. Une descente aux… enfers qu’aucun régime démocratiquement élu n’avait pas pu stopper tout au moins ralentir. En effet, à partir des années 70, le « navire Madagascar » commença à prendre de l’eau. Le comble du malheur, le drame s’aggrave d’année en année. La Deuxième République, le principal tombeur du pays, détruit tout. La dictature rouge de l’Amiral Didier Ratsiraka coula la Grande île. Le régime socialiste…

A bout portant

AutoDiff