Publié dans Société

Itaosy - 4 personnes arrêtées pour détention de faux billets

Publié le dimanche, 12 novembre 2017

Mercredi dernier, la Brigade de gendarmerie d’Itaosy a interpellé quatre suspects  dont trois femmes pour avoir tenté de faire circuler des faux billets d’un montant total de 450 000 ariary. Selon une information, les concernés s’apprêtaient déjà à utiliser les fausses coupures dans le secteur d’Amboatavo Ambavahaditokana Itaosy.

 

Sitôt informés sur cette situation, les gendarmes de la brigade locale s’étaient rapidement dépêchés sur place. L’ouverture d’une enquête et une perquisition chez les suspects, ont permis aux Forces de l’ordre de vérifier et confirmer l’existence sinon le bien-fondé de l’information concernant tous ces faux billets. 

Pour revenir au cas des suspects, ils ont été tous placés sous mandat de dépôt à Antanimora après le défèrement de l’affaire vendredi dernier. En revanche, un cinquième larron a réussi à prendre la fuite juste au moment du coup de filet de la Gendarmerie. Un avis de recherche est lancé sur le fugitif. Ce coup de filet fut couronné de succès grâce au renseignement fourni à la Gendarmerie par des indicateurs qui ont tous requis l’anonymat. 

S’il existe un fléau qui a terni le plus l’image du régime en place, c’est bien la question du développement de la circulation des faux billets de banque. Souvent, ces infractions sont l’œuvre des ressortissants étrangers du continent africain ou asiatique mais qui bénéficient d’une large complicité des faussaires nationaux. Beaucoup reprochent ainsi le pouvoir en place d’avoir tacitement facilité sinon favorisé l’entrée de ces étrangers sur notre territoire. 

Franck Roland 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff