Publié dans Société

Kidnapping - Un enfant d'un opérateur indopakistanais évite le pire

Publié le vendredi, 10 novembre 2017

Une scène digne d'un film hollywoodien s'est produite vers 15h à Ambatobe, hier. Les riverains ont été surpris par un déploiement sans précédent des forces de l'ordre composées de gendarmes et de policiers sur les lieux ! Ces derniers venaient de faire tomber à l'eau une tentative de kidnapping de l'enfant d'un opérateur économique indopakistanais de la place, selon la gendarmerie. Tout a commencé par l'alerte reçue par des patrouilles  de gendarmes  sur la présence suspecte d'une fourgonnette Renault Kangoo.

Le véhicule en question a été mis délibérément en travers du chemin, de façon à bloquer le passage situé en aval d'une chaussée en pente ! A la suite d'un constat par les membres des forces, une arme à feu, 8 munitions et des cagoules à l'intérieur du véhicule abandonné par ses occupants. Ces derniers ont dû prendre la fuite à pied à cause d'une panne mécanique survenue de façon subite. 

Sitôt informées, les patrouilles de la brigade de gendarmerie de Tana- ville et d'Ankadikely s'étaient donc rapidement dépêchées sur les lieux.  Entre-temps,  les trois assaillants  ont appris les mouvements des patrouilles de la gendarmerie qui allaient donc converger vers le  point où ils ont espéré piéger leur victime. Mais avec la panne du véhicule, les ravisseurs ont dû quitter l'endroit en catastrophe sans avoir pu commettre leur forfait. Non loin de là, il y avait une autre Kangoo de livraison qui stationnait dans les parages. Les ravisseurs s'étaient emparés de force de cette fourgonnette après avoir menacé le conducteur.

Ayant fait demi-tour, les bandits ont foncé vers une autre destination et abandonné la fourgonnette à l'intersection de routes du côté de  Nanisana. A bord du véhicule, les gendarmes n'ont trouvé qu'un marteau. Tard jusque vers le début de la soirée hier, la gendarmerie a continué de ratisser les zones environnantes, sans avoir pu arrêter les suspects. Plusieurs personnes ont été soumises à un contrôle d'identité mais aucune arrestation n'a été encore annoncée, hier soir. L'enquête se poursuit.

Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques

Editorial

  • Horizon…2019 !
     Emergence, terme fétiche en cette fin de mandat du régime en place. Tellement, les barons aux cravates bleues terminent leur funeste parcours en coulant le pays. On dit qu’un objet émerge quand il remonte en surface et se trouve en contact avec l’air. Pour un homme, entièrement sous l’eau, le terme « émergence » indique pour lui l’idée d’une remontée en surface et lui offre la possibilité de pouvoir respirer l’air. Madagascar, en cinquante-huit ans d’indépendance, sauf la petite parenthèse des années 60, ne cessa de dégringoler. Une descente aux… enfers qu’aucun régime démocratiquement élu n’avait pas pu stopper tout au moins ralentir. En effet, à partir des années 70, le « navire Madagascar » commença à prendre de l’eau. Le comble du malheur, le drame s’aggrave d’année en année. La Deuxième République, le principal tombeur du pays, détruit tout. La dictature rouge de l’Amiral Didier Ratsiraka coula la Grande île. Le régime socialiste…

A bout portant

AutoDiff