Publié dans Société

Epidémie de peste - Le syndicat des médecins monte au créneau

Publié le vendredi, 10 novembre 2017

Depuis le début de la saison pesteuse, les tâches des médecins sont au centre des discussions. Ces personnels sont pointés de doigt pour avoir effectué des faux traitements,  des faux diagnostics dans les centres de traitement de cette maladie ou dans les centres de santé de base (Csb) et récemment cette (fausse) opération de vaccination.

En conséquence, la population deverse sa colère sur les médecins. Depuis la propagation de l'épidémie de peste, l'éthique et la déontologie des médécins, notamment dans les établissements publics sont remises en cause. Ainsi, bon nombre de malades refusent de consulter les hopitaux ou les Csb. Malgré cela, les médecins risquent pour leur santé. Depuis le mois d'août, une trentaine d'internes des hopitaux sont contaminés par la peste, et cela à cause du manque d'équipements de protection.  

Face au danger qui mine les travaux des médecins actuellement, le Syndicat des médecins fonctionnaires de Madagascar (Smedfm) sort de son mutisme. Hier, les membres de ce syndicat ont effectué une déclaration qui condamme l'intimidation des agents de la santé. « Nous les médecins, nous connaissons que le vaccin contre la peste n'existe pas encore. C'est inutile de faire croire dans les écoles que cela existe », avance le secrétaire générale dudit Syndicat, Dr Liva Andrianarijaona. Selon toujours cette déclaration, confondre la médécine et la politique est un grand danger pour la santé de la population. Par ailleurs, l'amélioration des équipements dans les établissements hospitaliers revient aux dirigeants, outre la formation régulière des personnels. Les médecins revendiquent également la révision de leurs indemnités de risque. Pourtant, ce syndicat encourage ces derniers à respecter le serment d'hippocrate ainsi que l'éthique et la déontologie de leur métier.

Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Docteur honoris causa - Qui a induit en erreur Hery Rajaonarimampianina ?
  • Mauvaise gouvernance - Les Evêques dénoncent les mensonges et la démagogie en haut lieu
  • Séjour irrégulier à Madagascar - L'Etat joue avec le feu
  • Ambanja - Recrudescence de vol de vanille immature
  • Affaire « Villa Elisabeth » - Plusieurs individus auditionnés par le Bianco
  • Salon international de l'habitat - Evolution du professionnalisme des acteurs de la construction
  • Antsakabary - L'exaction policière filmée
  • Coliseum Antsonjombe - La Première dame snobe les collégiens
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Vivement le contrôle du Bianco et de l’Ige, selon le deuxième adjoint au maire
  • Etablissements scolaires publics - Rajaonarimampianina infantilise le peuple

La Une

Editorial

  • Madame, s’il vous plait !
    Lors de la grand’messe du mercredi 15 novembre 2017 à Atsonjombe, la Première Dame de la République, Voahangy Rajaonarimampianina était absente. La « une » du journal du jeudi n’hésitait pas à  qualifier de « snoberie » le comportement. Dans les affiches de « publicité » ou d’encart dans les journaux, il a été bien stipulé, entre autre, « le couple présidentiel » ! Elle avait fait faux bond et laissait seul le Chef de l’Etat pour une attribution, normalement, dévouée à la « Mère de la Nation », assistée par les hauts responsables de l’Education Nationale, du fait qu’il s’agissait de distribuer des fournitures scolaires à certains élèves de la Capitale et environs. Sinon l’inverse, une tâche réservée aux agents du Men honorée par la présence de la première Dame, s’il le faudrait ! Pour sa part, le patron du Men peut, très bien, se faire déléguer aussi par les responsables au niveau des démembrements de l’Etat dans les Régions, les…

A bout portant

AutoDiff