Publié dans Société

Epidémie de peste - Le syndicat des médecins monte au créneau

Publié le vendredi, 10 novembre 2017

Depuis le début de la saison pesteuse, les tâches des médecins sont au centre des discussions. Ces personnels sont pointés de doigt pour avoir effectué des faux traitements,  des faux diagnostics dans les centres de traitement de cette maladie ou dans les centres de santé de base (Csb) et récemment cette (fausse) opération de vaccination.

En conséquence, la population deverse sa colère sur les médecins. Depuis la propagation de l'épidémie de peste, l'éthique et la déontologie des médécins, notamment dans les établissements publics sont remises en cause. Ainsi, bon nombre de malades refusent de consulter les hopitaux ou les Csb. Malgré cela, les médecins risquent pour leur santé. Depuis le mois d'août, une trentaine d'internes des hopitaux sont contaminés par la peste, et cela à cause du manque d'équipements de protection.  

Face au danger qui mine les travaux des médecins actuellement, le Syndicat des médecins fonctionnaires de Madagascar (Smedfm) sort de son mutisme. Hier, les membres de ce syndicat ont effectué une déclaration qui condamme l'intimidation des agents de la santé. « Nous les médecins, nous connaissons que le vaccin contre la peste n'existe pas encore. C'est inutile de faire croire dans les écoles que cela existe », avance le secrétaire générale dudit Syndicat, Dr Liva Andrianarijaona. Selon toujours cette déclaration, confondre la médécine et la politique est un grand danger pour la santé de la population. Par ailleurs, l'amélioration des équipements dans les établissements hospitaliers revient aux dirigeants, outre la formation régulière des personnels. Les médecins revendiquent également la révision de leurs indemnités de risque. Pourtant, ce syndicat encourage ces derniers à respecter le serment d'hippocrate ainsi que l'éthique et la déontologie de leur métier.

Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Taux de pauvreté en baisse - Un ministre paie 9 000 euros pour ses gardes du corps
  • Appel aux services d’Houcine Arfa - Le Président humilie les galonnés malgaches
  • Corruption de haut niveau - Un ex-maire roumain en fuite demande l’asile politique à Madagascar
  • Affaire Houcine Arfa - Trois tentatives de corruption de la Procureure de la République
  • Visas aux frontières - Levée de boucliers contre Ametis
  • Affaire Houcine Arfa - Les pénitentiaires demandent la libération de leurs pairs
  • Insécurité - Le propriétaire de « Kalidas » kidnappé en plein jour !
  • Décès de Léon Rajaobelina - La Présidence humiliée !
  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »

Editorial

  • « Far West » 
    « Far West », littéralement « Ouest lointain », une riche et étonnante épopée relatant les fantastiques aventures des pionniers américains. En partant de l’Est en direction de l’Ouest, ils parvenaient à atteindre, au risque de leur vie, les côtes occidentales, celles de la Californie d’aujourd’hui. Une étape importante de l’Histoire des Etats-Unis se cadrant chronologiquement dans le XIXème siècle américain. Une période idyllique où les réalisateurs américains de cinémas n’ont pas raté de se faire des fortunes avec les célèbres films « Western » (Vers l’ouest). Les « shérifs », les représentants de la loi dans leurs localités avaient dû affronter, quotidiennement, les méfaits des « desperados » en provenance du pays voisin (Mexique) qui semaient la terreur. Ces « sans foi ni loi » pénétrèrent à l’intérieur des Etats du Texas, du Nouveau-Mexique ou de la Californie et agissaient en véritables maîtres.

A bout portant

AutoDiff