Publié dans Société

La diaspora malagasy - Pour un Madagascar plus attractif

Publié le mercredi, 25 octobre 2017

La diaspora a de tous temps été un puissant vecteur de la culture et des traditions d'un pays. Les exemples de la Chine et de l'Inde, témoignent de l'incroyable capacité des communautés diasporiques à changer le regard du reste du monde sur ces pays. A l'approche du forum de la diaspora malagasy, portons notre regard sur l'action de la diaspora pour rendre le pays plus attractif à l'extérieur.

 

 En quoi la diaspora peut-elle renforcer l'image de  Madagascar à l'étranger ? 

  L'étude du profil de la diaspora malagasy en France réalisée en 2016 a révélé que celle-ci avait un niveau moyen d'étude particulièrement élevé. Cette communauté « savante » est, pour cette raison mais pas seulement, un partenaire clé au développement de Madagascar.  Elle est non seulement une source de financement non négligeable de nombreux projets sociaux dans la Grande île mais constitue également un agent catalyseur d'une meilleure réputation du pays et ce, pour plusieurs raisons. 

 Tout d'abord, les Malagasy de l'étranger sont particulièrement attachés à leur terre d'origine, le « tanindrazana ». En dépit des milliers de kilomètres qui les séparent de Madagascar, ils sont nombreux à préserver les traditions culinaires ainsi que les valeurs traditionnelles du pays. La diaspora est, de ce fait, un pont naturel entre les valeurs et la culture malagasy et le reste du monde. C'est elle qui relie la nation malagasy aux autres peuples. Ensuite, la diaspora malagasy communique énormément, notamment sur les réseaux sociaux. Elle fait parler d'elle via les sites communautaires et les applications sociales les plus connues. Grâce à cette présence massive et à une forte réactivité, la diaspora se fait le véhicule du mode de vie malagasy et traduit les aspirations, séculaires comme actuelles, de la nation malagasy.  Elle s'informe régulièrement sur la conjoncture économique, la situation politique ou encore le contexte social du pays. Elle est, de ce fait, prédisposée à optimiser ces informations, à les recouper et à les exploiter à diverses fins.  Enfin, la communauté diasporique malagasy est particulièrement enthousiaste à améliorer le sort de Madagascar. Elle soutient les initiatives visant le progrès social et cherche à œuvrer pour le développement du pays. La diaspora détient ainsi la connaissance, l'attachement culturel, les moyens financiers et technologiques pour contribuer au rayonnement international de Madagascar. 

 Comment la diaspora malagasy peut-elle influer sur la manière dont le reste du monde perçoit Madagascar ? 

A l'heure où tous les pays du monde rivalisent de créativité et d'ingéniosité pour se démarquer les uns des autres, l'heure est venue pour Madagascar de lever le voile sur ses innombrables atouts et partant, d'améliorer son image. La diaspora joue ainsi, un rôle crucial car elle peut véhiculer des signaux positifs sur le pays, afin que celui-ci inspire un meilleur sentiment que celui d'un pays où règnent la misère et les maladies ! Dans cet environnement mondial autrement compétitif, les Malagasy du monde entier sont sans nul doute les acteurs stratégiques pour véhiculer une meilleure image de leur pays d'origine. Ils sont, partout où ils s'établissent, les témoins vivants de l'authenticité culturelle de Madagascar. Au-delà du cliché des Malagasy toujours en retard, ou adeptes du « moramora », la réussite de la diaspora malgache et sa formidable capacité d'adaptation permettent de briser ces stéréotypes. Il lui appartient désormais de se faire le porte-flambeau d'un Madagascar plein d'optimisme, dont les citoyens sont connus pour leurs performances sportives, leurs talents de musiciens, de cuisiniers ou d'informaticiens.   La diaspora a, par ailleurs, la faculté d'exporter les atouts de Madagascar vers le reste du monde. Elle fait connaître la cuisine de Madagascar, commercialise des produits locaux, plaide en faveur d'une plus grande coopération avec les pays d'accueil, etc. Elle peut engager des actions en vue de capter davantage d'investissements directs étrangers (Ide), les talents et les technologies  au bénéfice de la société  malgache.

Elle joue également le rôle de promoteur de la  destination Madagascar et de vecteur de la culture authentique de Madagascar. Où qu'ils se trouvent, ils sont les  « ambassadeurs » de Madagascar et de l'être malagasy. Ils sont les porte-parole d'un pays aux ressources naturelles abondantes qui offre de nombreuses opportunités d'affaires et d'expériences. En tant qu'acteur du développement de Madagascar, la communauté des Malagasy disséminée dans le monde  est désormais la première vitrine de la nation malgache. Elle est pleinement investie du pouvoir de traduire en actions constructives, les capacités d'adaptation et de résilience propres au peuple malagasy afin de forger, au bénéfice de notre de beau pays, une image forte et compétitive, une fierté pour tous les malgaches. 

Rasata Rafaravavitafika

 

Fil infos

  • Graves diffamations contre le Chef de l'Etat - L'immobilisme du Gouvernement fait jaser
  • Région Betsiboka - L’Etat renforce la lutte contre l’insécurité
  • Projets sociaux - Le Président Andry Rajoelina exige du concret
  • Diffamation sur internet - La France, base arrière pour des cybercriminels malagasy ?
  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs

La Une

Editorial

  • Servir et non se faire servir !
    En tant que présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, magistrate et députée d'Ambatofinandrahana, pour un second mandat de son état, mit le point sur le « i » dès l'entame de la mandature des nouveaux élus à Tsimbazaza. Face aux comportements qui frisent l'indélicatesse de certains élu(e)s et qui défrayent la chronique, Mme Razanamahasoa tient à préciser qu'un député en tant que représentant(e) du peuple a été élu pour servir les intérêts du « vahoaka » qu'il est censée représenter et non se faire servir comme un prince.

A bout portant

AutoDiff