Publié dans Société

Peste aux Seychelles - Plus de 300 personnes sous surveillance

Publié le mercredi, 11 octobre 2017

La peste débarque aux Seychelles. Un malade de la peste était à bord du dernier vol de l'Air Seychelles en provenance de Madagascar vendredi dernier, selon la presse seychelloise. Or, le soir de son arrivée dans cette île, il s'est rendu à une fête accueillant de nombreux invités. Pourtant, ce cas de peste pulmonaire n'a été identifié qu'après avoir envoyé le résultat du test effectué à l'Institut Pasteur à Paris, mardi.

Ainsi, toutes les personnes en contact avec ce patient ont été exposées à cette maladie. Il s'agit des 258 personnes qui étaient à bord de l'avion et celles présentes à la fête. De ce fait, il y a risque de propagation de cette maladie. Mais des mesures strictes ont été prises à l'endroit de toutes ces personnes, hier, par le gouvernement de l'île sœur. Le ministère de la santé local s'est chargé de les placer tous sous observation et sous traitement. En outre, faisant suite à une réunion hier, une autre déclaration a été prononcée. « Toutes les personnes arrivant de Madagascar seront mises en isolation pendant six jours », dixit Jean-Paul Adam, ministre de la santé seychellois. Cela va permettre d'effectuer des tests. Un centre d'isolement situé à Persévérance, leur île artificielle à la périphérie de Victoria  a été mise en place. Ainsi, pour les accueillir, l'académie militaire de la Garde côtière des Seychelles a été aménagée. Quant aux Seychellois et touristes, les surveillances s'opèrent au niveau de leurs ménages respectifs et les hôtels. Notons que, la compagnie aérienne  seychelloise continue de suspendre tous les vols vers Madagascar. Il s'agit de la seule compagnie ayant arrêté pour un temps indéterminé ses vols.  
Recueillis par KR.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes

La Une

Editorial

  • L’épreuve du feu
    Un premier et le plus grand test de grandeur nature attend le Gouvernement Ntsay. Supposé être né d’un accord politique entre les grandes formations politiques, principalement le MAPAR, le TIM et le HVM, le nouveau Cabinet subit un examen crucial et complexe qu’il faille réussir. Tel un prévenu qui, au cours d’une épreuve, doit porter une barre rouge de feu et réussir à traverser un obstacle avec, et cela, sans se faire brûler, le nouveau Premier ministre est soumis à un test très  délicat : parvenir à publier dans les heures sinon les jours qui viennent du calendrier de l’élection présidentielle anticipée ! Un test éprouvant et très dur, cependant le salut de la Nation passe obligatoirement par-là !  Ntsay fait face à deux blocs naturellement ou  foncièrement inconciliables, contradictoires.

A bout portant

AutoDiff