Publié dans Société

Viols à l’île Maurice - Les 3 femmes malagasy accusées de fausses déclarations

Publié le mardi, 10 octobre 2017

Comme on l’a redouté, les trois femmes malagasy de 21 à 43 ans et qui ont accusé trois « gros bras » pour viol le 2 octobre dernier à l’île Maurice, n’ont raconté que des bobards à la Police mauricienne qui a les arrêtées puis placées en détention. Après qu’elles ont donné leur version des faits, elles ont été libérées sur parole et devront comparaître devant le Tribunal de Pamplemousses, lundi prochain. Avec les preuves constituées par les images fournies par les caméras de surveillance, mais aussi les versions des trois gros bras soupçonnés de viol, ces femmes étaient bel et bien donc consentantes dans les relations sexuelles qu’ils ont eues avec ces Mauriciens. Pour preuve, les plaignantes affirment avoir fait une fausse déclaration dans le but de se venger, selon un quotidien mauricien du week-end dernier. A l’explication de leurs rétractions, leurs ébats filmés par des caméras de surveillance et qu’elles semblaient ne pas s’y attendre. Pour en avoir le cœur net, les enquêteurs mauriciens ont  examiné la chambre où les femmes malagasy ont été avec ces supposés violeurs. Mais viol ou pas, les enquêteurs, après avoir soumis les trois gros bras à l’audition, détiennent les preuves du mensonge venant de celles qui ont affirmé avoir été violées. Outre le fait qu’ils constatent que la pièce est équipée de caméras, les images filmées étaient loin d’avoir un seul trait au viol. Après avoir entendu les versions des trois femmes, la Police mauricienne a décidé de les convoquer. Puis, les deux parties ont été appelées à se confronter.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Mairie d’Antananarivo - Gangstabab veut succéder à Lalao Ravalomanana
  • Dons aux sinistrés - Gestion douteuse au sein du Bngrc
  • Gestion des taxis-ville - Le régime allume Lalao Ravalomanana
  • Flambée des prix - Mictsl sur le banc des accusés
  • Visite d'Etat au Japon - La première dame s'est éclipsée
  • Fanirisoa Ernaivo - « Que la présomption d'innocence soit respectée »
  • Délivrance de « Livret Fascul » - L’Apmf mène en bateau les marins pêcheurs
  • Exportation de bois précieux - Madagascar toujours sous embargo
  • Obtention du « Livret professionnel de marin » - Extorsion de fonds au niveau de l'Apmf ?
  • Antsiranana II - Le parc national de la Montagne d'Ambre menacé

La Une

Editorial

  • Ridiculement stupide !
    Le ridicule ne tue pas, affirment certains. Effet, s'il en est ainsi, il abêtit. Seuls les cancres et les idiots y trouvent un compte …crédible. Nos élus parlementaires ne cessent de nous étonner jusqu'à ce point où leurs faits d'armes aiguisent les agacements du peuple qui les a élus.Les députés ont adopté le vendredi 7 décembre 2017, en séance plénière, une loi sur la « caisse de retraite parlementaire ».

A bout portant

AutoDiff