Publié dans Société

Androndra - 1 blessé grave et 60 millions d’ariary emportés dans un braquage

Publié le lundi, 04 septembre 2017

Le quartier d’Androndra a été le théâtre d’un braquage spectaculaire vers le milieu de la matinée, hier. Un motocycliste que certaines sources ont décrit comme un agent de recouvrement, et d’autres comme un businessman, a été intercepté par 5 individus armés. Ces derniers n’ont pas hésité à faire feu sur la victime, en visant particulièrement ses mains et ses jambes. Résultat, ses membres ont subi des fractures et il a fallu l’hospitaliser. Pire, il a été dépossédé de la somme de 60 millions d’ariary. L’argent a été prévu être versé à la banque, le même jour.

Les assaillants ont joué le rôle de Forces de l’ordre. « Ils portent l’uniforme de la Police et ont feint vouloir procéder au contrôle du motocycliste, qui ne s’était encore douté de rien, du moins à son immobilisation par les agresseurs », confie un témoin. Mais une fois qu’il a voulu se plier au soi-disant contrôle, les pseudo-policiers ont voulu lui arracher tout bonnement le sac contenant l’argent qu’il avait sur lui, tout en le menaçant avec des armes à feu. « Les 5 agresseurs possèdent chacun leur propre fusil », commente un autre riverain. Comme la victime a cherché à résister à l’assaut, le sac fut tiraillé entre les deux camps adverses.
Au bout de quelques secondes de lutte, un assaillant a tiré sur le motocycliste, et ce, au moins à quatre reprises, expliquant ainsi ses graves blessures aux mains. Une fois mis hors d’état de nuire, les malfaiteurs ont pu s’emparer plus facilement du sac bourré de liquidités avant de prendre rapidement pris la fuite à travers une ruelle qui débouche vers la partie Est de la capitale.  C’était plusieurs minutes après cet épisode sanglant que des hommes d’une unité spéciale de la Police, la vraie cette fois, sont arrivés. Pendant qu’une partie des limiers ont ratissé le voisinage, d’autres policiers ont conduit le businessman à l’Hjra où il demeure encore jusqu’au moment où nous écrivons ces lignes. Les recherches de la Police se poursuivent.
Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants
  • Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique
  • Bois de rose, fraude douanière, corruption… - Mbola Rajaonah interpellé
  • Maire de Toamasina et conseillers municipaux - Une Saint -Valentin pas comme les autres

La Une

Editorial

  • Et le savon !
    Trop occultée par les affres et les fantasmes de la politique, l’économie s’éclipse et meurt à petit feu! Elle peine à subsister. Des mesures d’urgence s’imposent. Le samedi 12 janvier 2019, le premier responsable de l’Autorité nationale en charge des mesures correctives commerciales (ANMCC) donna une conférence de presse en présence de certains opérateurs locaux. L’objet étant de faire état des dispositions engagées afin de « donner un nouveau souffle à l’industrie nationale ». D’après Barthélémy, directeur Général de l’ANMCC, des mesures de sauvegarde ont été arrêtées touchant les importations de certains produits comme les pâtes alimentaires, des détergents en poudre ainsi que des couvertures. Pour une durée de 4 ans, renouvelable, les importations de ces produits ciblés seront soumises au droit additionnel de 30%.  Il n’est jamais tard pour bien faire ! Les acteurs nationaux de l’industrie ont dû attendre des années des mesures pour protéger nos produits face à l’importation ...…

A bout portant

AutoDiff