Publié dans Société

Education civique - Une matière à part entière dès la prochaine rentrée

Publié le mercredi, 02 août 2017

Intégrée au programme scolaire depuis la préscolaire à la terminale. L’éducation civique (E.C) sera considérée comme une matière à part entière à partir de la prochaine année scolaire 2017-2018. Cette matière joue un rôle important dans l’éducation sur un public conséquent, afin de personnaliser le parcours des élèves, à en croire le ministre de tutelle, Paul Rabary. Raison pour laquelle l’éducation civique ne sera plus jumelée avec l’histoire et la géographie, comme ce fut le cas depuis des années.

Ainsi, l’E.C sera également une matière à concourir aux examens officiels, d’après toujours le numéro Un de l’Education nationale (Men). C’était hier à Antaninarenina, lors de l’ouverture de la réunion des délégués régionaux de l’éducation de masse et du civisme. Un atelier de 4 jours qui vise non seulement à renforcer les capacités et favoriser le partage d’expériences entre les participants mais aussi à avancer des stratégies pour un meilleur respect de la Charte de bonne conduite pour les élèves. Cette décision du Men enchante plus d’un, vu la dégradation perpétuelle de la société. La politesse et le savoir-vivre sont en voie de disparition chez les enfants et adultes, faute d’éducation adéquate au niveau familial et scolaire.
Ecole des parents
En phase d’expérimentation depuis 2013. Les circonscriptions scolaires (Cisco) d’Antananarivo, Antsiranana, Toliara, Ambatondrazaka et Antsirabe ont organisé une série de 
« l’école des parents » ces dernières années. Mais à partir de la prochaine année scolaire, les séances s’étendront dans les autres Cisco, voire dans chaque établissement. « Les séances cumulées de 50 heures traitent 20 modules, entre autres les psychologies des enfants, les relations intrafamiliales ou encore la lutte contre la grossesse précoce. Les parents intéressés peuvent s’inscrire auprès des établissements de leurs enfants pour en bénéficier », avance Estella Rahelinirina, directeur de l’Office de l’Education de masse et du Civisme auprès du Men. La série de formations est assurée par des éducateurs parentaux bénévoles mobilisés par le Men et d’autres ministères comme celui de la Santé, de la Population, de la Jeunesse, etc.  Notons que 27 établissements des Cisco de Tanà ville, d’Avaradrano et d’Atsimondrano en ont organises durant la précédente année scolaire.
Recueillis par Patricia Ramavonirina    

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Docteur honoris causa - Qui a induit en erreur Hery Rajaonarimampianina ?
  • Mauvaise gouvernance - Les Evêques dénoncent les mensonges et la démagogie en haut lieu
  • Séjour irrégulier à Madagascar - L'Etat joue avec le feu
  • Ambanja - Recrudescence de vol de vanille immature
  • Affaire « Villa Elisabeth » - Plusieurs individus auditionnés par le Bianco
  • Salon international de l'habitat - Evolution du professionnalisme des acteurs de la construction
  • Antsakabary - L'exaction policière filmée
  • Coliseum Antsonjombe - La Première dame snobe les collégiens
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Vivement le contrôle du Bianco et de l’Ige, selon le deuxième adjoint au maire
  • Etablissements scolaires publics - Rajaonarimampianina infantilise le peuple

La Une

Editorial

  • Madame, s’il vous plait !
    Lors de la grand’messe du mercredi 15 novembre 2017 à Atsonjombe, la Première Dame de la République, Voahangy Rajaonarimampianina était absente. La « une » du journal du jeudi n’hésitait pas à  qualifier de « snoberie » le comportement. Dans les affiches de « publicité » ou d’encart dans les journaux, il a été bien stipulé, entre autre, « le couple présidentiel » ! Elle avait fait faux bond et laissait seul le Chef de l’Etat pour une attribution, normalement, dévouée à la « Mère de la Nation », assistée par les hauts responsables de l’Education Nationale, du fait qu’il s’agissait de distribuer des fournitures scolaires à certains élèves de la Capitale et environs. Sinon l’inverse, une tâche réservée aux agents du Men honorée par la présence de la première Dame, s’il le faudrait ! Pour sa part, le patron du Men peut, très bien, se faire déléguer aussi par les responsables au niveau des démembrements de l’Etat dans les Régions, les…

A bout portant

AutoDiff