Publié dans Société

Embardée d’un minibus de transport - 7 blessés, le conducteur a pris la fuite

Publié le vendredi, 14 juillet 2017

Le minibus Mazda d’une coopérative de transport assurant une ligne régionale, a fait une embardée avant de partir en tonneaux, faisant ainsi 7 blessés parmi les 11 personnes qu’il a transportées. Cet accident est survenu jeudi dernier vers le début de l’après-midi dans un virage situé à l’entrée de la Commune de Maromitety, District de Vavatenina.

Quant au chauffeur, il aurait pris la fuite, selon un renseignement. La crainte d’essuyer la colère des gens et de la vindicte populaire aurait dicté son comportement. Le minibus accidenté relie les localités de Fénérive-Est et de Vavatenina. D’ailleurs, ce chauffeur aurait adopté une conduite imprudente, étant donné que la route qui dessert cette région de l’Est du pays comporte trop de dangers, lesquels se traduisent par une succession d’au moins 35 virages. A cela s’ajoute l’exigüité de la voie laquelle on ne compte plus les montées ou les descentes. Et preuve qu’une conduite imprudente peut être souvent fatale, un enfant de 7 ans y a déjà perdu la vie lors d’un autre accident survenu au cours de l’année dernière.
Franck R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff