Publié dans Société

Embardée d’un minibus de transport - 7 blessés, le conducteur a pris la fuite

Publié le vendredi, 14 juillet 2017

Le minibus Mazda d’une coopérative de transport assurant une ligne régionale, a fait une embardée avant de partir en tonneaux, faisant ainsi 7 blessés parmi les 11 personnes qu’il a transportées. Cet accident est survenu jeudi dernier vers le début de l’après-midi dans un virage situé à l’entrée de la Commune de Maromitety, District de Vavatenina.

Quant au chauffeur, il aurait pris la fuite, selon un renseignement. La crainte d’essuyer la colère des gens et de la vindicte populaire aurait dicté son comportement. Le minibus accidenté relie les localités de Fénérive-Est et de Vavatenina. D’ailleurs, ce chauffeur aurait adopté une conduite imprudente, étant donné que la route qui dessert cette région de l’Est du pays comporte trop de dangers, lesquels se traduisent par une succession d’au moins 35 virages. A cela s’ajoute l’exigüité de la voie laquelle on ne compte plus les montées ou les descentes. Et preuve qu’une conduite imprudente peut être souvent fatale, un enfant de 7 ans y a déjà perdu la vie lors d’un autre accident survenu au cours de l’année dernière.
Franck R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes

La Une

Editorial

  • L’épreuve du feu
    Un premier et le plus grand test de grandeur nature attend le Gouvernement Ntsay. Supposé être né d’un accord politique entre les grandes formations politiques, principalement le MAPAR, le TIM et le HVM, le nouveau Cabinet subit un examen crucial et complexe qu’il faille réussir. Tel un prévenu qui, au cours d’une épreuve, doit porter une barre rouge de feu et réussir à traverser un obstacle avec, et cela, sans se faire brûler, le nouveau Premier ministre est soumis à un test très  délicat : parvenir à publier dans les heures sinon les jours qui viennent du calendrier de l’élection présidentielle anticipée ! Un test éprouvant et très dur, cependant le salut de la Nation passe obligatoirement par-là !  Ntsay fait face à deux blocs naturellement ou  foncièrement inconciliables, contradictoires.

A bout portant

AutoDiff