Publié dans Société

Maladie oculaire - Les enfants de plus en plus concernés

Publié le jeudi, 13 juillet 2017

La maladie au niveau des yeux affecte de plus en plus d’enfants malgaches. Pour l’instant, aucune statistique n’a été publiée. Mais selon les avis des  spécialistes, le chiffre s’accroit chaque année, notamment en période de vacances. « Il y a des années, les enfants se divertissent par des activités un peu traditionnelles, des jeux anciens à savoir le « Fanenjika » ou encore la « Police-voleur ». Mais avec l’arrivée des nouvelles technologies, les jeux vidéo ont pris la relève, d’où une autre tournure de la situation », explique un ophtalmologue.

Les yeux rouges, la myopie, la presbytie ainsi que le daltonisme sont les maladies oculaires très fréquentes. Ces anomalies se localisant au niveau des yeux s’accentuent en cas de non-consultation des ophtalmologues. Ce sont surtout les enfants âgés entre 8 et 10 ans qui en sont les plus concernés. Les effets d’une de ces maladies se démontrent principalement dans la plupart des cas au niveau du résultat scolaire des enfants. « Elle n’arrive pas à voir ce qui est écrit au tableau noir. Ainsi, elle commet de nombreuses fautes surtout en matière d’orthographes et cela affecte considérablement ses notes. Son problème de vision n’a pas été remarqué que lorsque son instituteur nous a alertés de cette difficulté », explique un parent d’une petite fille âgé de 8 ans. Selon cette dernière, son travail l’occupe toute une journée qu’elle n’a rien vu venir.  Concernant la prévention de la maladie oculaire chez les enfants, la diminution du temps passé à fixer un seul objet dont la télé, le smartphone, réduit le taux d’atteinte aux différentes maladies dès leur plus jeune âge. Pour les personnes âgées, plus précisément à partir de la quarantaine, le risque d’atteinte à de nombreuses maladies oculaires augmente. Ces personnes ont parfois des troubles de vision et n’arrivent plus à lire correctement.

Les lunettes contrefaçons se répandent

Actuellement, sur tous les coins de rue surtout en ville, les vendeurs de lunettes se multiplient. Toutefois, aucun écrit n’y est marqué pour prouver leur authenticité. Par contre, en sachant leur prix, les intéressés augmentent. Or, il s’agit d’objets requérant un avis des spécialistes. Des normes doivent être respectées. Sans une consultation chez un ophtalmologiste, il est difficile de savoir le degré des verres qui correspond à chaque personne. D’ailleurs, il existe des montures qui ne sont pas adaptées à certaines personnes. Ainsi, cela peut entraîner des  maux de têtes, des étourdissements ainsi que des problèmes d’appréciation de la distance. Outre ces maladies et avec la pollution de l’air existant toute l’année à Madagascar, la conjonctivite va s’y joindre. Par ailleurs, la maladie oculaire ne se résume pas à ces points, mais la présence d’un corps étranger dans l’œil cause aussi des problèmes. Il est alors préférable de consulter un docteur et non les guérisseurs qui proposent eux aussi d’autres traitements dans tous les cas.  Entre autres, le dépistage précoce avant la scolarisation peut, a priori, remédier à ces dérangements au niveau de la vision. Pour le cas de Madagascar, les élèves ne passent des visites médicales qu’à l’approche des examens officiels tels que le Cepe, le Bepc et le baccalauréat.
Kanto R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Expulsion de l'île Juan de Nova - Plainte des pêcheurs malagasy contre la marine française
  • Conjoncture politique - Qui veut éliminer « Neny » Lalao Ravalomanana ?
  • Jean Omer Beriziky - Le Président Rajaonarimampianina, source de la déstabilisation
  • 72e sommet des Nations unies - Ultime test de patriotisme pour Hery Rajaonarimampianina
  • Constitution de la IVe République - Les violations flagrantes du régime…
  • Président Hery Rajaonarimampianina - Un soudain sursaut de réveil pour les archives
  • Révision de la Constitution - Une velléité à effacer les traces d'Andry Rajoelina
  • Trafic de drogue et attaques - Deux gendarmes épinglés
  • Mesures contre les accidents - Rien que des effets d'annonce
  • Ville d’Ambatondrazaka - Le journal « La Vérité » censuré

La Une

Editorial

  • Désavoué
    La lune de miel du tandem Iavoloha-Anosikely n'a duré qu'un seul été ! Le locataire d'Iavoloha et le tenant du perchoir d'Anosikely, en couple de raison, formait un ménage apparemment solide. Mais très vite, le mari s'est rendu compte que sa « belle conquête » parait trop…âgée pour affronter efficacement l'avenir.

A bout portant

BONS PLANS WEEK-END

  •  Vendredi 25 novmebre 2016:

    - Fara kely, Fara Gloum et Mahandry au Piment café

    - Joëlle Claude  : au Cercle-germano malagasy à Analakely

    - "Who's next" au Dome Rta à 17h

    - Journée dédiée à la jeunesse suivi d'un spectacle oratoire le "Cinbé village" et le "zumba coloré" au Village de la Francophonie à Andohatapenaka

    - Grand concert intégrationnel au Village de la Francophonie à 15h suivi d'un défilé de mode et un "Zoma magnifique" avec Mika et Davis à 21h

    Samedi 26 novembre 2016:

    - "Ndao hifety isika jiaby": thème du jour au Village de la Francophonie

    Dimanche 27 novembre 2016:

    - "Ce n'est qu'un au revoir" thème du jour au Village de la Francophonie

    - "Ciné village", finale du tournoi de slam, carnaval de clôture, grand concert de musique classique, récit du mythe d'Ibonia, un chant d'au revoir du village, un jeu de drapeau: "Ce n'est qu'un au revoir mes frères" à 19h au Village de la Francophonie

  • Se surpasser, encore et toujours. Avant de s’envoler pour d’autres cieux, Bodo rendra hommage à ses fans à l’« Akany Nambinitsoa », Talatamaty. Ce sera son dernier cabaret-concert de cette année. Une occasion à ne pas rater pour les amateurs de cette grande dame de la musique malagasy. Le show commencera à partir de 20h.
     
  • Après l’avant-gout de la célébration du 20ème anniversaire du groupe « ‘Zay » qui a eu lieu à l’hôtel Carlton, Anosy, ce dernier revient sur le devant de la scène. Ainsi, le groupe réalisera un autre concert au Palais des sports de Mahamasina ce dimanche après-midi. Durant quelques heures, « ‘Zay » résumera les 20 ans de sa carrière à travers ses titres. Nary et compagnie ressusciteront leurs tubes les plus connus. Outre les musiciens, l’instrument à vent « Anjaniony » bercera le public. Le concert débutera à partir de 15h.
     
  • Une belle ambiance et de la bonne musique attendront les abonnés de l’Amitié Fandian à Ankadindramamy à partir de 21h. Mahery, Nini (Kiaka), Poun ou encore Green Banane animeront la soirée « after work » de cet endroit qui est devenu, à chaque fin de week-end, le lieu de rendez-vous incontournable pour certaines familles et des amis. Le répertoire sera composé des succès de ces artistes, en plus des duos et trios exceptionnels. 

  •  Des artistes véhiculant des styles de musique différents se réuniront au Pk 0 Soarano. La musique traditionnelle, celle urbaine et la musique des hauts-plateaux berceront les cœurs des  abonnés de cet endroit dans une soirée dénommée « Cabaret in Tanà ». Ry kala vazo, Jimmy Harison, Tana Group et Tovo J’hay partageront la scène pour assurer une ambiance parfaite.
  • Dans le cadre du festival « Madajazzcar », un cabaret avec Mampionona quintet, Hakon Storm, Mathisen feat Lova Bil, @ Tonny Mahefa Razafiarison & Volahasiniaina Linda aura lieu à l’hotel du Louvre, Antaninarenina à partir de 19h 30.
     
     
AutoDiff