Publié dans Société

Donia 2017 - Des tonnes d’ordures laissées après le festival

Publié le vendredi, 09 juin 2017

Le festival Donia a laissé des tonnes d’ordures dans le stade municipal Ambodivoanio. Une semaine après son déroulement à Nosy Be Hell-Ville durant la semaine du 31 mai dernier, de nombreuses personnes se plaignent ainsi des gênes provoquées par la présence de ces déchets.

 « Les organisateurs n’ont  même pas pensé à nettoyer la place après l’événement. Après la fête, les participants ont décampé et n’ont laissé que leurs saletés », explique un habitant. Ainsi, toute activité notamment sportive n’a pas pu y avoir lieu depuis, étant donné que le stade ne pouvait accueillir aucune compétition avec les ordures qui s’y éparpillaient. Or, avec la préparation de ce grand événement, les matchs ainsi que les entraînements habituels ont été suspendus depuis le mercredi 25 mai dernier.   Les événements se déroulant dans cette ville ne se limitent pas à ce festival. Pour ces prochains jours, ce stade municipal doit accueillir une compétition régionale. Samedi et dimanche prochains, des rencontres sportives entrant dans le cadre du championnat régional de la première division, ainsi qu’un match aller de demi-finale vont s’y tenir. A cette occasion, l’équipe  « Racing club » de Nosy Be affrontera l’Union venue d’Ambanja. Pour cela, l’entraînement devrait déjà commencer, mais la pelouse est encore encombrée par ces déchets jetés lors de ce festival. Par ailleurs, les candidats au baccalauréat passeront aux épreuves d’éducation physique et sportive à partir du 12 juin. Ces épreuves vont durer une semaine. Face à cette situation, l’organisation de ce festival dans ce stade municipal a été remise en question. Dernièrement, le député élu à Nosy Be a soulevé ce problème au cours d’une séance du Parlement à Tsimbazaza. 

 Kanto R.

Fil infos

  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo
  • Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina
  • Candidature de Naina Andriantsitohaina - Un écho favorable de tous bords
  • Transport illégal de ressources minières - Un kilo d’or et 255 g de saphir saisis à Ivato
  • Non candidature à la mairie de Tana - Marc Ravalomanana trahit ses partisans
  • Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !
  • Élection municipale - Le TIM humilié à Tana

La Une

Editorial

  • Fin de carrière !
    Terminus, tout le monde descend. Du moins pour quelqu’un d’âge avancé dont le « périple » (électoral) doit s’arrêter là. Pour de bon, le vieux renonce, bien malgré lui, à continuer le voyage. Le périple prend fin. En dépit du chant de la sirène, Marc Ravalomanana se rend à l’évidence que désormais il va falloir qu’il rejoigne le rang des « has been ». Son époque est révolue. Eh oui, Ramose pour les habitués ou pour les victimes, c’est selon, prend sa retraite. Il a dû décliner l’offre pour être « candidat unique » proposée par les camarades du RMDM ou les appels pour porter l’étendard du parti par les inconditionnels de Bel-Air.  

A bout portant

AutoDiff