Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Donia 2017 - Des tonnes d’ordures laissées après le festival

Publié le vendredi, 09 juin 2017

Le festival Donia a laissé des tonnes d’ordures dans le stade municipal Ambodivoanio. Une semaine après son déroulement à Nosy Be Hell-Ville durant la semaine du 31 mai dernier, de nombreuses personnes se plaignent ainsi des gênes provoquées par la présence de ces déchets.

 « Les organisateurs n’ont  même pas pensé à nettoyer la place après l’événement. Après la fête, les participants ont décampé et n’ont laissé que leurs saletés », explique un habitant. Ainsi, toute activité notamment sportive n’a pas pu y avoir lieu depuis, étant donné que le stade ne pouvait accueillir aucune compétition avec les ordures qui s’y éparpillaient. Or, avec la préparation de ce grand événement, les matchs ainsi que les entraînements habituels ont été suspendus depuis le mercredi 25 mai dernier.   Les événements se déroulant dans cette ville ne se limitent pas à ce festival. Pour ces prochains jours, ce stade municipal doit accueillir une compétition régionale. Samedi et dimanche prochains, des rencontres sportives entrant dans le cadre du championnat régional de la première division, ainsi qu’un match aller de demi-finale vont s’y tenir. A cette occasion, l’équipe  « Racing club » de Nosy Be affrontera l’Union venue d’Ambanja. Pour cela, l’entraînement devrait déjà commencer, mais la pelouse est encore encombrée par ces déchets jetés lors de ce festival. Par ailleurs, les candidats au baccalauréat passeront aux épreuves d’éducation physique et sportive à partir du 12 juin. Ces épreuves vont durer une semaine. Face à cette situation, l’organisation de ce festival dans ce stade municipal a été remise en question. Dernièrement, le député élu à Nosy Be a soulevé ce problème au cours d’une séance du Parlement à Tsimbazaza. 

 Kanto R.

Fil infos

  • Lutte contre l’insécurité - Le Président de la République offre un avion Casa, trois hélicoptères, 5 avions Cessna, une centaine de véhicules tout-terrain aux Forces de l’ordre !
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea admirés par tout un peuple
  • Festivités du 26 juin - Le Président Andry Rajoelina aux côtés de la population
  • Premier ministre Christian Ntsay - « La dette de 170 milliards d’ariary envers le secteur pétrolier apurée »
  • Coupe d’Afrique des Nations 2019 - « Alefa Barea ! »
  • Nouveaux contrats d’approvisionnement de la JIRAMA - En cours de finalisation !
  • Arrêt des subventions aux pétroliers - 240 milliards d’ariary disponibles pour des projets étatiques
  • Baisse conséquente du prix du pétrole lampant - Le régime priorise les plus vulnérables
  • Véronique Vouland Aneini - « Beaucoup d'espoirs se lèvent à Madagascar »
  • Maison centrale de Nosy Be - Les mineurs incarcérés avec les adultes

Editorial

  • Jouissances populaires
    Que la fête commence !  Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la Fête nationale battent leur plein. A Antananarivo, la Capitale de Madagasikara, c’est l’effervescence. Dans tous les quartiers des six Arrondissements, différentes animations pour tous les âges et pour tous les goûts sont prévues (kermesses, mini-podiums, etc). Sur l’Avenue de l’Indépendance, le podium central surchauffe l’ambiance. A Betongolo, la Fête de l’Armée reprend ses droits avec des attractions diverses (stands de tir, baby-foot, etc). En cette fin de journée, le clou de la Fête, ce sera un grand show de feu d’artifice à Anosy. Bref, c’est la fête populaire dans la Ville des Mille ! Des jouissances populaires auxquelles tous, sans distinction de religion ou de régions ni de niveau de vie encore moins de responsabilité du haut de l’échelle de l’Etat jusqu’au plus bas de l’étage, sont conviés. Dans les provinces, l’ambiance populaire est également au…

A bout portant

AutoDiff