Publié dans Société

Unité des chrétiens contre le COVID-19 - Un mouvement international de prière lancé

Publié le jeudi, 09 avril 2020

Triduum pascal.  « Pâques approche et nous ne pourrons nous rassembler dans les églises ou temples à cause du COVID-19. En réponse à cela, nous appelons tous les chrétiens du monde entier, dans l’unité, à invoquer pendant 3 jours à savoir le jeudi 9, le vendredi 10 et le samedi 11 avril le nom de Jésus, à 15h, pendant une minute, afin de demander la délivrance de nos pays et une régression significative du COVID-19 à Pâques » exprime Alberto Maalouf, un des porteurs du projet de mouvement international de prière lancé pendant le triduum pascal.  

Face à l’épidémie de coronavirus, les chrétiens ne restent pas les bras croisés ! En effet, un mouvement international de prière, dans l’unité des chrétiens, vient d’être lancé contre le COVID-19. L’objectif des trois jours est d’invoquer ensemble pendant une minute le nom puissant de Jésus à 15h, afin d’obtenir la régression du COVID-19 pour Pâques.

Plusieurs mouvements religieux se sont mobilisés à travers le monde. Il s’agit notamment de l’international, Top Chrétien, Télélumière Noursat, AIMG international, Cançao Nova, Chrétiens Témoins dans le Monde, NDML, Chemin neuf, Béatitudes, Emmanuel, Anuncio, le Verbe de Vie, Radio Maria, Hozana. « Cette initiative ne renvoie à aucune église ou mouvement particulier mais à une communion d’églises et de ministères dont la tête est le Christ. C’est cela l’église », précise  Alberto Maalouf. 

Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs

La Une

Editorial

  • L’autre pandémie !
    La pandémie de Covid-19 sème la terreur et plonge le pays dans le désarroi. A Antananarivo, le nouvel épicentre du fléau, on est partagé entre l’angoisse et l’impuissance. Bien que les données statistiques des dernières soixante-douze heures affichent un semblant d’éclaircie, on est encore loin  de l’orée. La guerre bat toujours son plein ! Selon des experts, voix autorisée, en la matière, la Ville des Mille est infestée de cet indésirable virus. La lutte se corse dans la mesure où les Tananariviens rechignent ouvertement à se plier au respect des consignes à même les plus élémentaires. Le geste barrière, la distanciation d’un mètre, la mesure la plus simple mais également la voie la plus facile au Covid-19 pour sévir est ignorée par l’ensemble de la population. Est-ce réellement par ignorance ou  par une volonté délibérée d’enfreindre la loi, comme d’habitude. Le respect du confinement total subit la résistance des gens. Avec…

A bout portant

AutoDiff