Société

Sanglant vendredi pour les chauffeurs de « taxi-be » de la Capitale. A Soanierana, le chauffeur d’un minibus qui se bagarrait avec celui d’un véhicule tout-terrain, fut sérieusement blessé et presque dénudé à l’issue de leur rixe. Mais qu’est-ce qui conduit jusqu’à cette violence qui a éberlué les autres ? Des témoins rapportent que le conducteur de « taxi-be » aurait insulté son interlocuteur.
Deux individus, dont un métis chinois ayant été entraîné dans une affaire d’association de malfaiteurs et de détention illégale d’armes en 2015, ont comparu devant le Tribunal d’Anosy, mercredi dernier. Ils ont écopé chacun d’une peine de dix ans d’emprisonnement ferme.
Un chantier dans le quartier de Melitara, situé dans la Commune d’Ambohitrimanjaka, a été le théâtre d’un drame jeudi après-midi. Un éboulement a surpris les trois tâcherons sur ce chantier et a coûté la vie à l’un d’eux, un jeune de 21 ans. 
Amélioration de l’accès à l’eau potable. 9 puits ont été construits ou réhabilités dans la zone du parc Mikea, dans la région du Sud-ouest de Madagascar. Ces puits contribuent à améliorer la résilience de la population face aux problèmes d’accès à l’eau.
Les réactions s’enchaînent. Après celle des Finances et du Budget, le ministre de l’Education nationale n’a pas manqué d’apporter sa version concernant les manifestations actuelles des enseignants, plus précisément des membres de la Plateforme syndicale de l’éducation (Pse). « Il ne s’agit pas encore d’une grève puisque cela se fait hors de l’année scolaire. 
Suspension provisoire des activités. Les centaines de marchands qui occupent des box en bois, bordant le lac communément appelé « rano maimbo » à Behoririka, ont tenu hier un sit-in sur place, avec des banderoles à l’appui. Une grève d’avertissement pour exprimer leur mécontentement face au délogement prévu très prochainement par la Commune urbaine d’Antananarivo (Cua).
Un impact budgétaire exorbitant. Le ministre des Finances et du Budget (Mfb) en la personne de Gervais Rakotoarimanana n’a pas manqué de réagir face aux revendications des enseignants regroupés dans la Plateforme syndicale de l’éducation (Pse). « Les diverses indemnités sollicitées par les enseignants tournent autour de 100 000 ariary par mois. Ainsi, leurs revendications aura un impact financier de 76 milliards d’ariary par an.

Fil infos

  • Commune urbaine d’Antananarivo - 23 directeurs pour réaliser le veliranon’Iarivo
  • Banque européenne d'investissement - 173 millions d'euros investis dans le réseau routier malagasy
  • « Tana Water III » - Trois nouvelles stations de forage et de traitement d'eau en construction
  • Détournement de deniers publics - L’ex-ministre Maharante de nouveau éclaboussé 
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Honoré Rakotomanana attaque Rivo Rakotovao
  • Kraomita malagasy - 505 milliards détournés par les anciens dirigeants
  • Stade de Mahamasina - Démolition des deux tribunes latérales hier
  • Culture à grande échelle dans le Bas-Mangoky - Ni vente ni location de terrains aux Arabes
  • Dirigeants de Communes - Le mari et l’épouse, élus maires !
  • Elections communales et municipales - 32 Communes à réorganiser

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff