Publié dans Politique

Coronavirus - Une prime de risque pour le personnel de santé

Publié le mercredi, 25 mars 2020


Au cours de son allocution quotidienne d’hier soir, sur la télévision nationale malagasy, le Président de la République a annoncé des primes pour le personnel de santé. Une manière concrète de soutenir et d’encourager « ces héros » qui sont sur le pont jour et nuit pour lutter contre la pandémie de coronavirus.
La veille, le Chef de l’Etat avait annoncé des aides alimentaires et financières accordées aux personnes victimes des répercussions des mesures prises dans le cadre de l’Etat d’urgence sanitaire décrété dans le pays. Une partie de l’opinion publique de dénoncer ainsi le « deux poids de mesures », estimant que le personnel de santé devait aussi bénéficier de faveurs similaires. Lors de son allocution d’hier, le Chef de l’Etat a tenu à remettre les points sur les « i ». « Les mйdecins les infirmiers et les paramйdicaux sont en premiиre ligne du front de la lutte contre le coronavirus. Il faut les soutenir. Je sais reconnaоtre la valeur de ces « militaires » qui prennent des risques pour prendre notre dйfense. Il y a des choses que l’on n’est pas forcй de dire », réplique-t-il.
Le Président de la République annonce ainsi la dotation en matériels pour améliorer les conditions de travail du personnel de santé et surtout une prime de risque à tous les membres du personnel de santé, principalement ceux qui officient à l’hôpital Manarapenitra d’Andohatapenaka et à l’Hôpital d’Anosiala. En outre, le Président annonce le paiement dès ce jour du présalaire des internes en médecine de tous les hôpitaux de la Grande île. Il estime que le temps des critiques doit être révolu et appelle à encourager le personnel de santé. L’annonce en tout cas a reçu un bon accueil au niveau de l’opinion. Notons qu’aucun cas de contagion local n’a été recensé dans le pays. Aucun membre du personnel soignant n’a ainsi contracté le virus à l’heure actuelle malgré les conditions difficiles.
Dans le même ordre d’idées, pour favoriser le maintien de l’économie, le Président annonce également des mesures économiques. Il cite notamment le report des déclarations et du paiement de l’impôt synthétique, la suspension des contrôles fiscaux et avis aux tiers détenteurs, jusqu’au 31 mai 2020,  le non-report des déclarations de la TVA et de l’IRSA. Le Chef de l’Etat rapporte également le report du paiement des échéances bancaires et des crédits immobiliers. Ces impôts constituent un manque à gagner de près de 115 milliards dans les caisses de l’Etat, indique Andry Rajoelina. Ces « concessions » ont toutefois été prises pour éviter le chômage technique et pour ne pas léser les employés du privé, précise-t-il.
Durant ses propos, le Président de la République a en tout cas donné rendez-vous pour le 4 avril prochain pour une évaluation de la situation de la pandémie à Madagascar. Soit plus de quatorze jours après le dernier vol de passagers ayant atterri à l’aéroport international d’Ivato. Il dit toutefois, que jusqu’ici la stratégie mise en place a porté ses fruits. Toutes les personnes susceptibles d’être porteurs du virus sont connues. Les 145 personnes à bord du vol MD051 ont tous été dépistés. Un seul a été dépisté positif au coronavirus. D’ailleurs, toutes les autres personnes ayant débarqué récemment à Madagascar sont identifiées. Celles-ci seront toutes dépistées, annonce le Chef de l’Etat. Et lui d’annoncer l’arrivée du cargo transportant les dispositifs de dépistage rapide du coronavirus et des différents matériels de protection, hier dans la soirée. En attendant, les mesures d’auto-confinement des passagers venant de l’extérieur restent en vigueur.



Fil infos

  • Remède contre le COVID-19 - 6 000 boîtes d’hydroxychloroquine remis à l’Etat malagasy par la fondation Axian
  • Faits sociaux - Des Antananariviens défient le Covid-19
  • Traitement du coronavirus - Un médicament à l’essai à Madagascar
  • Lutte contre le Coronavirus - Didier Ratsiraka cède sa pension aux hôpitaux
  • Pour contribuer à la lutte contre le COVID-19 - Les médecins libres réclament l'autorisation de prescrire l'hydroxychloroquine
  • Risque de contamination carcérale par le COVID-19 - La décongestion des prisons comme option
  • Coronavirus à Madagascar - 07 personnes guéries
  • FFKM - Appel au respect du confinement par son président
  • Confinement - L’Etat doit taper du poing sur la table
  • Marc Ravalomanana - Récupération politique en pleine crise sanitaire

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff