Publié dans Politique

Plan d'urgence social - Aides alimentaires et financières aux victimes de la crise - Paiement des factures d'électricité et d'eau échelonné - Report des déclarations pour les entreprises

Publié le mardi, 24 mars 2020

Lors de sa nouvelle allocution télévisée hier à 20 heures, le Président de la République a annoncé de nouvelles importantes mesures. Afin de soutenir les personnes impactées par les mesures prises dans le cadre du confinement partiel à Antananarivo et Toamasina, Andry Rajoelina a annoncé un plan d'urgence social pour les victimes de la crise. Une décision prise suite à une réunion avec le Premier ministre et les ministres concernés, tenue hier, précise-t-il.

 

Il a annoncé des aides alimentaires aux personnes impactées directement par les mesures prises par l'Etat dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, mais également aux personnes âgées et aux plus nécessiteux. Des aides alimentaires constituées notamment de riz, de l'huile, du savon, des compléments alimentaires, seront offertes quotidiennement par l'Etat. Les chauffeurs de transport en commun et leurs aides, les lessiveuses, les crieurs, les travailleuses de sexe, dont les revenus sont drastiquement réduits en raison de l'absence temporaire de travail, sont concernés par cette mesure. A entendre le Chef de l'Etat, la mesure concerne ceux qui sont affiliés à des associations. Durant cette période de confinement, ces aides seront directement apportées aux domiciles des concernés.

Une mesure similaire concerne également les personnes âgées et les sans-domicile, lesquels seront regroupés pour faciliter les aides. Outre l'aide alimentaire, des enveloppes seront également fournies à ces victimes de la crise. 10 milliards d'ariary seront débloqués en collaboration avec le Fonds d'intervention pour le développement afin d'aider les nécessiteux. Ce fonds sera redistribué à partir de la semaine prochaine. Les chauffeurs seront les premiers à en bénéficier. « Ce n'est que la première parmi d'autres mesures », précise Andry Rajoelina.

Sur un autre domaine, l'Etat entend également profiter de la période de confinement et de l'absence de circulation automobile pour procéder à la réfection des routes dégradées à Antananarivo et Toamasina. Parlant toujours de circulation, le Président confirme la décision de suspension de vols domestiques, annoncée dans la journée par le ministre des Transports. La reprise de ces vols pourra être rediscutée incessamment avec l'arrivée attendue ces prochaines heures des tests de dépistage rapide du coronavirus en provenance de la Chine.  Tous les passagers seront alors dépistés avant l'embarquement.

Par rapport aux « Tsena Mora », qui suscitent le débat à cause des attroupements de personnes qui y sont visibles, le Président se dit ouvert à la discussion quant à la réorganisation de la vente des produits à partir de ces lieux. Par ailleurs, Andry Rajoelina a annoncé la suspension du paiement des factures d'eau et d'électricité. Le paiement de ces factures pourrait être échelonné une fois que la crise sanitaire sera passée. Dans le même ordre d'idée, les remboursements des prêts auprès des banques sont reportés durant la crise. Le paiement des charges patronales auprès de la CNaPS et de l'OSTIE, ainsi que les mesures fiscales à mettre en place pour éviter que les entreprises procèdent à des chômages techniques seront également étudiés ce jour. Fervent chrétien, le Président Andry Rajoelina appelle enfin la population à consacrer un temps de prière face à la situation actuelle.

La Rédaction

Fil infos

  • Intervention télévisée du Président Andry Rajoelina - Les dates des examens officiels fixées - Reprise du « Tosika fameno » - Poursuite du confinement dans la Région d'Analamanga
  • Entrées illicites des frontières malagasy - 3 boutres refoulés vers Mayotte
  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina

Editorial

  • Des actes de bravoure mais …
    Les Forces de la défense et de la sécurité impressionnent beaucoup ces derniers temps. L'Armée, à tout seigneur tout honneur, s'implique désormais dans l'œuvre de « pacification » du pays. La récente restructuration de fond touchant directement les trois unités qui la composent et la réorganisation générale des opérations sur terrain ainsi que les nouvelles dotations en appareils et en matériels de guerre sophistiqués propulse l'Armée vers des actes concrets. Dans le Sud et le Moyen-ouest, les soldats de l'Armée de terre et de l'air participent activement aux actions de ratissage des « dahalo » et cela grâce à la mise en œuvre de la Zone rurale prioritaire de sécurité (ZRPS).

A bout portant

AutoDiff