Publié dans Politique

Coronavirus - « Tsaradia » annule tous ses vols

Publié le mardi, 24 mars 2020

Eviter tout risque de propagation. L'Aviation civile de Madagascar (ACM) a émis une note  annonçant la suspension de tous les vols sur Antananarivo et Toamasina. Cette note résulte d'une annonce faite par le ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, hier dans l'après-midi à Ivato. Tous les vols passagers sortant et entrant dans la Capitale et de Toamasina sont ainsi suspendus. Seul les vols  « ferry flight » ou sans aucun passager et les vols cargo sont autorisés. Cette mesure entre notamment dans le cadre des dispositions prises par l'Etat pour éviter toute propagation du Covid-19 dans les différentes Régions du pays.

Il ne faut pas oublier que toutes les liaisons par voie routière ont été suspendues. Face à cette mesure, tous les vols nationaux de « Tsaradia » sont ainsi annulés. « Antananarivo est le hub des vols domestiques. Avant de rejoindre les différentes Régions du pays, les avions doivent partir de la Capitale. Par conséquent, avec cette décision, nous sommes forcés d'annuler tous les vols. Il ne faut pas oublier qu'outre la question sanitaire, la question de rentabilité entre aussi en jeu. Nous devons également raisonner avec une logique économique pour limiter les pertes pour notre compagnie aérienne », a soutenu Andriamamonjy Rafanomezantsoa, directeur général de « Tsaradia », contacté au téléphone hier.

Ventes à perte

En effet, si tous les vols de la filiale domestique d'Air Madagascar n'étaient pas annulés, les avions devraient partir à vide d'Antananarivo, étant donné que tous les appareils y sont basés, de même que pour le retour. De ce fait, la compagnie sera soumise à des ventes à perte. En majorité, actuellement, les clients de « Tsaradia » voyagent surtout sur les liaisons incluant Antananarivo. Les liaisons secondaires comme Toliara - Fort-Dauphin ou encore Antsiranana -SAVA n'attirent pas beaucoup de passagers. Cette décision

a donc été prise pour le bien des passagers, mais aussi celui de la compagnie aérienne. De plus, il semblerait que l'équipage de « Tsaradia » refuse également d'assurer des services par crainte de la situation sanitaire qui prévaut dans le pays.

En tout cas, tout comme avec Air Madagascar, tous les passagers de « Tsaradia » pourront modifier la date de leur voyage respectif ou le reporter. « Mettre en vente les billets est aussi possible », notifie le DG de « Tsaradia ». Cette décision est entrée en vigueur depuis hier, jusqu'à nouvel ordre.

Rova Randria

Fil infos

  • Intervention télévisée du Président Andry Rajoelina - Les dates des examens officiels fixées - Reprise du « Tosika fameno » - Poursuite du confinement dans la Région d'Analamanga
  • Entrées illicites des frontières malagasy - 3 boutres refoulés vers Mayotte
  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina

Editorial

  • Des actes de bravoure mais …
    Les Forces de la défense et de la sécurité impressionnent beaucoup ces derniers temps. L'Armée, à tout seigneur tout honneur, s'implique désormais dans l'œuvre de « pacification » du pays. La récente restructuration de fond touchant directement les trois unités qui la composent et la réorganisation générale des opérations sur terrain ainsi que les nouvelles dotations en appareils et en matériels de guerre sophistiqués propulse l'Armée vers des actes concrets. Dans le Sud et le Moyen-ouest, les soldats de l'Armée de terre et de l'air participent activement aux actions de ratissage des « dahalo » et cela grâce à la mise en œuvre de la Zone rurale prioritaire de sécurité (ZRPS).

A bout portant

AutoDiff