Publié dans Politique

Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere

Publié le dimanche, 23 février 2020

Le fléau du Kere (sècheresse) qui frappe 58 Communes le Grand Sud ne laisse pas le Président de la République, Andry Rajoelina indifférent. Le Chef de l'Etat a fait le déplacement dans cette partie de l'île pour venir à la rescousse de la population. Il a été accompagné par le représentant résident du PAM (Programme alimentaire mondial), celui de la Banque mondiale, l'ambassadeur de l'Union Européenne ainsi que le ministre de la Population et le ministre de l'Eau.

La délégation a visité la Commune de Maroalomainty, dans la Région Androy. L'homme fort du pays a promis un approvisionnement gratuit  en eau pendant 4 mois pour les habitants de cette Commune. Notons que le prix de cette élément vital est passé de 1500 jusqu'à 2000 ariary le bidon en cette période de grande sècheresse. Cet approvisionnement en eau sera pourtant une solution ponctuelle puisque sur le long terme, le forage d'eau au moyen d'un pipeline est prévu. Depuis une semaine, des camions -citernes en partance d'Ambovombe et A

asary Sud sont chargés de transporter chacun une quantité de 5m3 à 7m3 d'eau pour satisfaire les besoins des habitants.

Combat contre la famine

 La sècheresse provoque le phénomène de malnutrition et de famine qui touche la Région Androy et 4 autres Districts à savoir Ambovombe, Tsihombe, Beloha et Bekily. La disette est telle que certaines familles ne mangent qu'une seule fois par jour, c'est-à-dire le soir. Durant son passage, le Président de la République a annoncé la distribution de compléments alimentaires au profit de 500 enfants qui feront l'objet de suivi de croissance dans 6 mois.

La Banque mondiale a fait don de 5 millions de dollars destinés au programme Vatsin'ankohonana pour les ménages en situation de grande vulnérabilité. Après Maroalomainty, le Président et sa suite ont pris la direction d'Amboasary Sud, Maroalopoty (District d'Ambovombe), et Faux - Cap (Tsihombe). Outre la distribution d'eau, les habitants se sont vu remettre des dons composés de 10kg de riz, 1litre d'huile, des légumineuses, 1200g de sel, des boites de sardine, du sucre pour chaque ménage. Les familles bénéficient également d'une distribution de repas ainsi que de soins.

 Etat « bienveillant »

« Cela fait des mois qu'il n'y a plus de pluie. Les dernières pluies remontent à l'année dernière. Du coup, il n'y a pas d'eau, pas de produits agricoles ni de nourritures. A cela s'ajoute l'insécurité qui bat son plein. Les attaques de dahalo se font presque chaque jour», déplore le maire de Maroalopoty, Miha Fanoria. Ce responsable a profité de l'arrivée du Président pour formuler plusieurs demandes dont l'installation d'un médecin au CSBII et la mise en place d'un poste avancé de la Gendarmerie.Durant son discours, le Président Andry Rajoelina

a affirmé d'emblée qu'il n'a pas oublié les habitants du Sud qui sont aussi ses « Longo ». Par ses propos, l'homme fort du pays veut donner l'image d'un Etat bienveillant qui est à l'écoute et au chevet des citoyens en difficulté. « C'est pendant les périodes difficiles comme celle que vous traversez actuellement qu'on reconnait les vrais amis » a - t - il déclaré avant d'annoncer qu'« à partir de maintenant, de nouveaux camions -citernes vont arriver pour vous apporter de l'eau tous les jours.

Toutes les dépenses seront prises en charge par l'Etat. Je reviendrai régulièrement ici pour suivre les futurs projets comme les forages, la mise en place d'un hôpital, l'appui aux écoles ». Le Chef de l'Etat a annoncé l'application de solutions sur le court terme qui se traduisent par l'approvisionnement en eau et nourriture. Sur le long terme,  les familles bénéficieront chacune d'une somme de 210 000 ariary pour leur permettre  d'entamer des activités pérennes et être plus armées à faire face au Kere dans le futur. Les parents seront aussi gâtés pour la prochaine année scolaire puisque leurs enfants pourront s'inscrire gratuitement dans les écoles publiques. A cela s'ajoutera des fournitures scolaires distribuées par l'Etat.

La Rédaction

 

Fil infos

  • Intervention télévisée du Président Andry Rajoelina - Les dates des examens officiels fixées - Reprise du « Tosika fameno » - Poursuite du confinement dans la Région d'Analamanga
  • Entrées illicites des frontières malagasy - 3 boutres refoulés vers Mayotte
  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina

Editorial

  • Des actes de bravoure mais …
    Les Forces de la défense et de la sécurité impressionnent beaucoup ces derniers temps. L'Armée, à tout seigneur tout honneur, s'implique désormais dans l'œuvre de « pacification » du pays. La récente restructuration de fond touchant directement les trois unités qui la composent et la réorganisation générale des opérations sur terrain ainsi que les nouvelles dotations en appareils et en matériels de guerre sophistiqués propulse l'Armée vers des actes concrets. Dans le Sud et le Moyen-ouest, les soldats de l'Armée de terre et de l'air participent activement aux actions de ratissage des « dahalo » et cela grâce à la mise en œuvre de la Zone rurale prioritaire de sécurité (ZRPS).

A bout portant

AutoDiff