Publié dans Politique

Ny Rado Rafalimanana - Pris en flagrant délit d'usurpation de titre

Publié le jeudi, 13 février 2020

Le système des Nations unies à Madagascar a éconduit Ny Rado Rafalimanana. En proie à des ennuis judiciaires, ce dernier met systématiquement en avant son statut d'ambassadeur d'un organisme qui serait affilié aux Nations unies, et qu'à ce titre, il affirme disposer d'un laissez-passer diplomatique. Réagissant aux affirmations du président de l'association Ny Rado Group, le ministère des Affaires étrangères malagasy a envoyé une note verbale au Système des Nations unies pour des précisions sur le statut de l'Intergovernmental Collaborative Action Fund for Excellence (ICAFE) auprès du SNU. Ny Rado Rafalimanana se plaît en effet ces derniers temps à mettre en avant son statut d'ambassadeur d'une organisation onusienne. Notamment à Vohidiala lors de l'incident avec les gendarmes. Un statut de diplomate dont il s'est déjà largement prévalu ces dernières années.

 

Dans une note verbale, datée d'avant-hier, adressée au ministère des Affaires étrangères, le bureau du coordonnateur résident du Système des Nations unies à Madagascar, a donné sa réponse. Une réponse où le bureau éconduit le candidat recalé à la présidentielle. Le SNU confirme que « l'ICAFE n'est pas affiliée au Système des Nations unies ». D'autre part, le bureau confirme qu'aucune agence du Système des Nations unies à Madagascar n'a travaillé ni avec cette organisation ni avec son fondateur.

Le président de l'Organisation non  gouvernementale, Ny Fanahy no maha olona est donc pris en flagrant délit d'usurpation de titre ainsi que de faux et usage de faux, car l'organisation dont il affirme être le représentant n'est donc pas une organisation rattachée au système des Nations unies. Ce démenti cinglant du SNU intervient dans la foulée d'un précédent du ministère des Affaires étrangères. Une source auprès de ce département ministériel a affirmé que Ny Rado Rafalimanana ne fait pas partie des diplomates accrédités en tant que tel à Madagascar. « Contrairement à ses insinuations, il n'a jamais été reçu au ministère en dépit de ses nombreuses tentatives », précise notre interlocuteur auprès du MAE. Dans la foulée, c'est le Système des Nations unies à Madagascar d'éconduire l'homme politique.

Devant de tels agissements, la réaction des autorités malagasy est attendue. Beaucoup estiment cependant que ces dernières auraient tout intérêt à réagir rapidement et fermement. En effet, cette situation pourrait nuire gravement à l'image du pays sur le plan international. Une passivité de l'Etat malagasy face à de tels faits gravissimes pourrait également affecter les relations entre les Nations unies et Madagascar. Beaucoup estiment qu'il appartient à l'Etat malagasy de réagir face à cette atteinte au SNU.

La Rédaction

Fil infos

  • Intervention télévisée du Président Andry Rajoelina - Les dates des examens officiels fixées - Reprise du « Tosika fameno » - Poursuite du confinement dans la Région d'Analamanga
  • Entrées illicites des frontières malagasy - 3 boutres refoulés vers Mayotte
  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina

Editorial

  • Des actes de bravoure mais …
    Les Forces de la défense et de la sécurité impressionnent beaucoup ces derniers temps. L'Armée, à tout seigneur tout honneur, s'implique désormais dans l'œuvre de « pacification » du pays. La récente restructuration de fond touchant directement les trois unités qui la composent et la réorganisation générale des opérations sur terrain ainsi que les nouvelles dotations en appareils et en matériels de guerre sophistiqués propulse l'Armée vers des actes concrets. Dans le Sud et le Moyen-ouest, les soldats de l'Armée de terre et de l'air participent activement aux actions de ratissage des « dahalo » et cela grâce à la mise en œuvre de la Zone rurale prioritaire de sécurité (ZRPS).

A bout portant

AutoDiff