Publié dans Politique

Postes de haut responsable - L’Etat veut créer sa base de données

Publié le mardi, 14 janvier 2020

Plus d’informations. La directrice de cabinet de la Présidence, Lova Hasinirina Ranoromaro, a donné  hier de plus amples explications à la presse  sur les tenants et aboutissants de l’appel à candidatures lancé par l’Etat pour les postes de haut responsable.

 L’objectif, selon la conférencière, c’est de permettre à l’Etat de constituer sa base de données sur les personnes qualifiées qui désirent collaborer et travailler avec le Président de la République dans la réalisation de sa vision pour le développement de Madagascar. Le choix de la transmission des dossiers de candidatures sur le site web de la Primature n’est pas également fortuit, précise Lova Ranoromaro, car cela permet d’éviter de croiser les routes des arnaqueurs. « Tout le monde sait que des malveillants inventent qu’ils sont proches d’untel ou d’untel et parviennent à vous placer dans un quelconque poste. En contrepartie, ils veulent de l’argent. C’est de la pure escroquerie mais des personnes de bonne volonté tombent malheureusement dans le piège. On veut de la transparence et donner une chance égale à tous ceux qui désirent apporter leur savoir-faire au Président de la République en particulier et à l’Etat malagasy en général », explique la directrice de cabinet de la Présidence qui a tenu également à préciser que la date limite du dépôt des dossiers, pour le 24 janvier 2020, n’a rien à voir avec un soi-disant remaniement. « Les candidats  aux postes de haut responsable de l’Etat doivent avoir, outre la même vision que le Président de la République, un plan d’action  à court, moyen et long terme à la réalisation des projets présidentiels qui touchent leur domaine de prédilection » , précise la Dircab de la Présidence de la République.

Lova Hasinirina Ranoromaro a martelé que les dossiers reçus sur la plateforme seront ensuite traités par un cabinet spécialisé. Ainsi, quand l’Etat se trouve dans le besoin, aujourd’hui ou demain, des  ressources humaines expérimentées dans un domaine précis (santé, diplomatie, agriculture ou autres), il saura où les dénicher. A l’heure actuelle, au moins 200 personnes ont déjà envoyé leur candidature sur le site de la Primature…
La rédaction

Fil infos

  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao
  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate
  • Rencontres multiples avec le président de la CENI - Démenti du Chef de l’Etat
  • Gestion de la Commune urbaine d'Antananarivo - La Fermeté du maire souhaitée par les Tananariviens
  • Ny Rado Rafalimanana - Le cynique mystificateur est de retour
  • Postes de haut responsable - L’Etat veut créer sa base de données
  • Rivo Rakotovao - L’hypocrisie à son summum !
  • Loi sur les violences basées sur le genre - Feu vert de la Haute Cour constitutionnelle

La Une

Editorial

  • Défi titanesque
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina donnera demain 19 janvier le coup d’envoi du reboisement national d’une envergure pharaonique jamais atteinte depuis 1960. Un travail de titan dont l’objectif vise à mettre en terre 19 millions de plants à travers tout le pays. Madagasikara doit, à la fin du premier mandat de l’actuel Président, retrouver son espace national recouvert d’arbres comme ce fut le cas auparavant. Il s’agit d’une priorité vitale pour le pays. Jadis une Ile verte avant d’être surnommée ironiquement  « l’Ile rouge » suite à la disparition inquiétante de la forêt, Madagasikara doit impérieusement retrouver son identité naturelle. Selon « Global Forest Watch », en 2017, Madagasikara est classé 4ème pays en termes de déforestation, et ce, avec 510.000 ha détruits en une année. Dans le même ordre d’idée, un rapport datant de septembre 2019 fait état d’une remarque sans appel selon quoi la déforestation à Madagasikara se trouve parmi les…

A bout portant

AutoDiff