Publié dans Politique

Îles éparses - Réactions pathétiques de certains malagasy « intellectuels » !

Publié le vendredi, 25 octobre 2019

Aberrant. Tel est le premier adjectif qui vient à l'esprit à la vue des nombreux commentaires qui circulent sur les réseaux sociaux au lendemain de la visite très médiatisée du Président de la République français, Emmanuel Macron, sur les îles glorieuses avant - hier. Rappelons que parmi les propos du Chef de l'Etat français, les citoyens ont surtout retenu la fameuse déclaration « ici c'est la France ! ». Une manière pour le numéro un français de souligner que pour le moment, les îles éparses font encore partie du territoire français.

 

Au lieu de se constituer en un seul bloc pour mener cette grande bataille diplomatique contre la France, les langages s'éparpillent dans les rangs des « intellectuels » malagasy. En effet, il est surprenant voire choquant de constater que la restitution de ces fameuses îles ne semble pas faire l'unanimité au sein des concitoyens malagasy. Cette revendication n'est pourtant pas le combat du Président de la République mais devrait être celui de tout un peuple.

En quête d'une solidarité nationale

Pire, l'abondance des commentaires haineux à l'endroit du Président de la République laisse sans voix. Des commentaires qui viennent, de surcroît, des personnes qui veulent apparaître comme des « intellectuels » mais qui n'agissent nullement comme tel. « Bien fait pour toi », ironisent certains, « qu'est-ce que tu vas faire à présent ? », lancent les autres. Pourtant, la réalité devrait être différente. Gagner un tel combat nécessite une solidarité sans égal puisque la question des îles éparses est avant - tout une histoire d'identité et de souveraineté nationale. Voir des ressortissants malagasy se réjouir que la France s'approprie encore davantage les îles éparses défie toute logique. A l'heure où tous les Malagasy devraient faire preuve d'un patriotisme sans faille, certains laissent encore leur haine politique gagner sur tous les plans. « Madagascar est le sanctuaire de la biodiversité mondiale. Le respect de l'intégrité territoriale et la défense de nos intérêts passent par le dialogue.  Je rappelle qu'une commission mixte sur les îles éparses sera mise en place le 18 novembre. Ayez confiance en notre détermination et notre patriotisme ! », a déclaré le Président Andry Rajoelina sur sa page officielle Facebook hier. Une manière pour lui de rassurer l'opinion publique et de solliciter le soutien de tous. De son côté, la volonté semble donc encore intacte quant à la demande de restitution de ces îles éparses. Reste à espérer que tous les Malagasy se rangent derrière lui car sans une grande preuve de solidarité, le combat risque d'être perdu d'avance.

La Rédaction

Fil infos

  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche
  • Emeutes à Ambilobe - Le meurtrier multirécidiviste à Tsiafahy
  • Kere dans l’Androy - Appels de détresse de la population
  • Stade « Barea » - Les nouvelles tribunes sur pied dans 5 mois

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff