Publié dans Politique

Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM

Publié le dimanche, 20 octobre 2019

Début de la comédie. Quelques jours après son retour de l’étranger, le candidat du Tiako i Madagasikara à la course à la Mairie d’Antananarivo, Tahiry Ny Rina Randriamasinoro,  a effectué un petit tour dans certains  quartiers de la Capitale, notamment d’Anosibe dans le quatrième Arrondissement. Une démarche tout à fait naturelle pour un candidat. Mais le ridicule c’est le comportement de son mentor, Marc Ravalomamanana, qui l’a accompagné durant cette pré-campagne.  Au lieu de mettre en avant le porte-fanion de son parti à la course à la municipalité de la Capitale, l’homme a trusté le devant de la scène. Il a préféré faire parler de lui, plutôt en mal qu’en bien d’ailleurs. L’ancien Chef de l’Etat, comme à son habitude, a montré qu’il n’a rien perdu de son caractère dominateur à l’endroit des collaborateurs. « On lui fera régler cela plus tard », a notamment lancé le président national du TIM à des commerçants qui exposaient leurs soucis. Marc Ravalomanana a par ailleurs traité comme un moins que rien le candidat du TIM, en faisant notamment boire de la tisane traditionnelle au candidat de son parti TIM, comme s’il s’agissait d’un enfant. 

Et comme à son habitude, l’ex-Chef d’Etat s’est permis de tutoyer tout le monde, et en particulier Tahiry Ny Rina Randriamasinoro. Le fait de rabaisser de la sorte ses interlocuteurs est un trait de caractère propre à Ravalomanana. Il a cette fâcheuse manie de se permettre des familiarités, notamment des tutoiements en public à ses collaborateurs. D’anciens ministres et des officiers supérieurs peuvent témoigner du fait. Beaucoup opinent pourtant que c’est cette attitude méprisante de Ravalomanana qui lui valurent de se mettre à dos une partie de l’Armée. Marc Ravalomanana n’hésitait pas en effet à confier aux militaires des tâches avilissantes, ou à tout le moins, qui ne correspondaient aucunement aux missions d’un militaire. Nombreux ont encore en mémoire le fait, par Marc Ravalomanana, d’avoir confié la garde des vaches laitières de Tiko à des soldats…
La Rédaction

Fil infos

  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina
  • Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration
  • Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de Justice
  • Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »
  • Problème d’électricité et de distribution d’eau - Ras-le-bol de la population
  • Andry Rajoelina à Morondava - Réouverture imminente de la SUCOMA
  • « Manina anao ‘nge aho » - Un titre de Dadah Rabel à ressusciter
  • Secteur de l’artisanat - Une carte professionnelle numérique pour les artisans
  • Débat sur les communales à Tana - Naina Andriantsitohaina gagne des points

Editorial

  • Maudits délestages !
    Les coupures d’eau et d’électricité reviennent au galop. Supposées être disparues dans les travées de la vie quotidienne des Malagasy, elles réapparaissent. Tel un oiseau de mauvais augure, les coupures intempestives ne présagent, en rien, un avenir meilleur et elles continuent de sévir durement. Décidément, les délestages s’acharnent sur nous, aveuglément et sans distinction, et créent des vagues de révolte. A l’allure où vont les choses, le risque d’explosion sociale est à craindre. Les souvenirs douloureux des périodes sombres du régime HVM hantent les esprits. Les pauvres usagers n’en peuvent plus. On aurait l’impression que le courroux des dieux s’abat sur le pays.

A bout portant

AutoDiff