Publié dans Politique

Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

Publié le jeudi, 17 octobre 2019

Dans trois jours ! Le processus de désengorgement des prisons de la Grande île démarre sur les chapeaux de roues. D'après la décision prise en Conseil des ministres avant - hier, les audiences foraines annoncées par le Président de la République, Andry Rajoelina, débuteront le 21 octobre, lundi prochain plus précisément, à Antananarivo. Le processus s'étendra par la suite dans les régions. L'objectif principal est de débloquer la situation de surpopulation carcérale qui concerne toutes les prisons du pays.

 

Faut - il rappeler que les consignes du Président insistent sur le traitement des affaires impliquant les simples délits et ce, afin de poursuivre la procédure judiciaire des détenus qui attendent leur jugement depuis plusieurs années. Le Chef de l'Etat a également mis l'accent sur la nécessité de mettre en place une justice équitable. Pour ce faire, il interpelle fortement les magistrats en vue d'appliquer des sanctions pénales adéquates contre les auteurs de crimes, ainsi que de faire la distinction avec les simples délits. Pour ce 2ème cas, des sanctions plus clémentes sont requises au lieu de la peine d'emprisonnement qui devrait être le lot des grands criminels.

Des décisions …injustes

Rappelons l'exemple du Président, concernant le cas des voleurs de poules qui croupissent pendant de nombreuses années en prison. En revanche, il y a les auteurs de détournement de derniers publics ou encore des assassins qui arrivent encore à se soustraire à la Justice ou à bénéficier d'une entière liberté sans être inquiétés. Le recours abusif à la détention provisoire constitue aussi le principal raison de la surpopulation dans les prisons malagasy. Un autre point qui a fait l'objet de nombreuses interpellations de la part des organisations œuvrant dans la protection des droits de l'homme. D'après les statistiques, 60% des détenus attendant leur procès dans les maisons carcérales sont impliqués dans des affaires de délits mineurs.  

La Rédaction

Fil infos

  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff