Publié dans Politique

Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés

Publié le dimanche, 15 septembre 2019

Conformément aux dispositions de l'article 09 alinéa 3 du décret n° 2019-062 du 01 février 2019 fixant les attributions ainsi que l'organisation générale du ministère des Affaires étrangères (MAE), cette institution publique  effectue actuellement des rapatriements et des affectations des représentations extérieures de Madagascar, des agents, toutes catégories confondues, aux motifs d'admission à la retraite ou d'expiration de titre de séjour.Par conséquent, d'autres agents seront redéployés dans les représentations extérieures de Madagascar pour nécessité de service et afin de garantir le bon fonctionnement de l'administration. Désormais, le MAE va mettre fin aux pratiques de favoritisme bénéficiées par les personnes proches de l'administration.

Ce sont notamment les hauts cadres formés par l'Ecole nationale d'administration de Madagascar (ENAM) et des agents ayant longtemps servi auprès de ladite institution qui seront privilégiés. « Nombreux  sont les agents  sortant de l'ENAM disposant des expériences et compétences indispensables mais n'ont jamais décroché des postes à l'extérieur. Or, en suivant les procédures, ces agents doivent acquérir des expériences   au  niveau local pour réunir toutes les conditions nécessaires validant leur nomination à l'extérieur », affirme une source auprès du ministère des Affaires étrangères. En effet, la mobilité du personnel du MAE sera désormais réglementée afin de respecter le principe de rotation entre les différents services du ministère au sein du département central ainsi qu'au niveau des représentations extérieures  précise-t-il. D'après le communiqué publié par ce ministère, cette action prônera  la transparence au sein  du ministère.Cette démarche vise à insuffler un dynamisme nouveau et à renforcer l'efficacité et l'efficience du dispositif diplomatique malagasy. En outre, une telle initiative s'inscrit également dans l'optique de la professionnalisation des agents de l'Etat. A cet effet, un plan de carrière desdits agents sera incessamment soumis à l'Exécutif.

Il est important de rappeler qu'en plus des personnels travaillant dans différents services, le nombre des représentants extérieurs compte à cette date 20 ambassades et 2 consulats généraux.

Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff