Publié dans Politique

Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !

Publié le jeudi, 12 septembre 2019

Après plusieurs jours de suspense, le candidat de la plate – forme IRD à la mairie d’Antananarivo est enfin connu. Une personnalité qui a défait tous les pronostics faits jusqu’ici. Il s’agit de Naina Andriantsitohaina, l’actuel ministre des Affaires étrangères qui est également connu comme étant parmi les opérateurs économiques les plus influents dans le pays. « Le moment est venu de rendre à la ville d’Antananarivo ce qu’elle m’a donné depuis » a annoncé d’emblée Naina Andriantsitohaina hier à l’annonce de sa candidature lors d’une cérémonie officielle tenue au PK Zéro à Antanimena. C’est  en tant qu’homme d’affaires que Naina Andriantsitohaina a le plus marqué les esprits des Malagasy. Il sera le principal adversaire du candidat du « Tiako i Madagasikara ». Il sera donc le nouveau visage qui fera aussi office de nouvel espoir pour Antananarivo. La Ville des mille déjà meurtrie par ces cinq années d’échec de Lalao Ravalomanana.

Une tâche difficile mais pas impossible Naina Andriantsitohaina a annoncé sa mission en tant que futur maire d’Antananarivo lors de sa prise de parole. Une mission qui se résume en deux mots : sauver Antananarivo. Une tâche difficile qu’il devra s’acquitter avec l’appui des Tananariviens. « Ensemble, nous allons sauver Antananarivo », a déclaré ce prétendant au poste de premier magistrat de la ville. Il promet de prendre soin de la Capitale, comme ses enfants, mais également de ses habitants. Il aura également la charge de ramasser tous les pots cassés des Ravalomanana notamment dans la gestion des ordures, la remise en ordre des marchés, l’insécurité et de redorer l’image même de la Capitale malagasy. Une tâche difficile mais pas impossible pour cet opérateur économique qui a déjà fait ses preuves en tant que leader dans l’entrepreneuriat et ancien président du groupement des entreprises de Madagascar (GEM). De ce parcours du fils du défunt Charles Andriantsitohaina, un grand industriel de la Grande île, et de Ginette Rabesahala, fondatrice de l’orphelinat FAZAKO, il n’est pas étonnant que des chefs d’entreprise et des opérateurs économiques  sont venus massivement assister à la présentation officielle du candidat de l’IRD qui est ainsi un des leurs. A l’endroit de ses amis et partenaires dans le secteur, il leur a demandé de lui prêter main forte pour la réalisation de sa noble  mission.  Les grandes lignes du programme de ce grand favori à la mairie d’Antananarivo dévoilées  au cours de la cérémonie d’hier sont prometteuses pour la Ville des mille. Un programme qui sera largement détaillé durant la campagne électorale qui débutera très bientôt !  Ainsi, le TIM et le MAPAR, les deux principaux partis politiques  en compétition en ce moment, ont choisi le dernier jour de l’échéance destiné au dépôt de candidature pour présenter leur candidat respectif.
 La Rédaction

Fil infos

  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff