Publié dans Politique

Vente illicite de six terrains de la CUA - 5 personnes placées sous mandat de dépôt

Publié le mardi, 03 septembre 2019

5 personnes suspectées de faits de corruption dans les ventes illicites de terrains communaux, ont été pris dans les mailles du Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO). Déférés au parquet du Pôle anti-corruption hier, ils ont été placés sous mandat de dépôt à Antanimora. Il s’agirait notamment d’un ancien responsable au niveau des domaines, d’ex-membres du conseil municipal de la CUA et d’anciens membres de l’exécutif municipal, selon des sources concordantes. Les problèmes liés à la gestion inappropriée des terrains de la Commune sont un sujet favorable aux débats dans la société malagasy.

Les cinq personnes placées sous mandat de dépôt seraient au cœur d’un énième scandale foncier, qui porte cette fois-ci sur une affaire de détournement et de vente illicite des terrains de la CUA depuis les années soixante à nos jours, commis successivement par les personnes citées, selon les informations recueillies. La procédure entachée de corruption a duré plusieurs dizaines d’années. Il leur serait notamment reproché les illicites de six terrains communaux d’une contenance totale de 09 hectares 04ares 90 centiares sis à Antsonjombe Antananarivo, dans la Capitale. Au mois d’avril de cette année, le Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO) a été saisi d’une doléance concernant la vente illégale des terrains de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA). Des investigations ont été menées par la branche territoriale d’Antananarivo de l’organe dirigé actuellement par Laza Eric Donat Andrianirina. Une fois bouclé, le dossier a été transmis au parquet du Pôle anti-corruption des 67ha hier. Sept personnes auraient figuré ainsi dans la liste des déférés devant le juge d’instruction du PAC. Les deux autres personnes auditionnées ont sauf erreur bénéficié d’une liberté provisoire. Actuellement en fuite, un opérateur économique d’origine indo-pakistanais est également happé par cette affaire.

La rédaction

Fil infos

  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff