Publié dans Politique

Ministère de la Communication et de la Culture - Une province, une Maison de la culture

Publié le lundi, 26 août 2019

Doter  une Maison de la culture chaque province. Ce défi à réaliser par le ministère de la Communication et de la Culture est inscrit noir sur blanc dans le contrat programme de la ministre Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy avec le Président de la République et le Premier ministre. Ce projet culturel entre en plus dans le cadre des 13 « velirano » émis par le Président Rajoelina durant la campagne électorale.

Six mois après son investiture à la présidence, ses collaborateurs, notamment les ministres, lancent le début des travaux. C’est le cas par exemple de la ministre Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy qui, la semaine dernière, a procédé à la pose de la première pierre de la Maison de la communication et de la culture à Antsiranana. « La province d’Antsiranana inaugure la réalisation de ce vaste projet. Dans six mois au plus tard, s’érigera sur ce lieu votre Maison  de la communication et de la culture. Elle est dotée entre autres d’une salle informatique, une salle de lecture, une salle de conférence, une grande salle de spectacle de plus de 500 places et un espace pour les journalistes. L’objectif est d’achever les grands travaux avant la fin de l’année ou au plus tard en début de l’année prochaine », révèle la ministre de la Communication et de la Culture lors de la cérémonie.

« On nous a toujours promis un tel joyau pour notre ville, maintenant c’est du sérieux et la population toute entière vous adresse Madame la ministre sa reconnaissance », a lancé le Maire de la ville d’Antsiranana. Du concret et des actions et non des palabres à  n’en plus finir, c’est le leitmotiv de l’équipe actuelle du ministère de la Communication et de la Culture.

Après le Nord, la même cérémonie se tiendra également le mois prochain à Fianarantsoa et à Toliary. Ce qui signifie  que ces derniers auront  aussi leur propre Maison de la culture d’ici peu à l’instar des autres provinces qui en sont dépourvues à savoir Toamasina et  Mahajanga.

Pour Antananarivo, la capitale de Madagascar, elle aura le privilège d’héberger l’Académie Nationale des Arts et de la Culture (ANAC) dont l’avis d’appel d’offres à la réalisation des travaux vient d’être lancé aux entreprises intéressées.

La Rédaction

Fil infos

  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90
  • Rétrocession des îles Eparses aux Malagasy - Que l'Union africaine et la SADC se manifestent
  • Gouvernement vs députés - Des sujets brûlants sur la table
  • Education nationale - Des parents roulent pour un arrêt total des cours
  • Malhonnêteté avérée - Un perdant aux dernières présidentielles trainé en Justice
  • Rivo Rakotovao et consorts - A bout de souffle

Editorial

  • Pire récession
    Tous les observateurs et analystes, économistes notamment, se rejoignent à un constat selon lequel le monde se dirige inexorablement vers la pire récession économique qu’il n’a jamais vu ni connu du moins ces cent dernières années. En 1929, une terrible crise assénait … mortellement la toute puissante économie américaine. Wall Street, le centre névralgique de la finance mondiale flanchait. Ce fut la panique générale au pays de l’Oncle Sam. Les ondes de choc atteignirent l’Occident. En 2008, une grave crise financière frappa  les grandes places financières de l’Europe auxquelles les ondes « telluriques » touchèrent l’outre-Atlantique.  

A bout portant

AutoDiff