Publié dans Politique

Gestion de la mairie de Nosy Be - Bilan nettement positif

Publié le dimanche, 21 juillet 2019

L’une des Communes les plus florissantes de la Région Diana est sans doute celle de l’île aux parfums. L’actuel maire de la Commune urbaine (Cu) de Nosy -Be Aboudou Aly  a fait du bon travail durant son mandat et que son bilan est nettement positif. En effet, si lors de la passation entre lui et son prédécesseur en 2015 le fonds disponible était de 22 millions d’ariary seulement alors que les salaires des employés s’élevaient à 58 millions d’ariary par mois sans compter les arriérés au niveau de la CNAPS, d’une imprimerie et plusieurs fournisseurs d’un montant d’environ 800 millions d’ariary, aujourd’hui tous les feux sont au vert  pour la Cu de Nosy- Be avec un budget avoisinant 3 300 000 d’ariary contre 2 809 122 000 ariary en 2018, 1 671 726 219 d’ariary en 2017, 1 327 650 699 d’ariary en 2016 et 926 711 688 d’ariary en 2015.

On se souvient également que, lors de la prise de pouvoir de l’actuel maire, la Cu de Nosy- Be ne disposait d’aucun matériel roulant opérationnel. Aboudou Aly a alors dû mettre au service de ladite Commune sa voiture personnelle en attendant la réparation de la 4x4 Mazda appartenant à celle-ci. Actuellement, on  croit savoir que ladite Commune dispose de 5 nouveaux  véhicules. C’est le fruit d’un partenariat avec des Communes de la Réunion et de la France. En effet, la Commune St Paul de la Réunion a offert 1 camion citerne pour les sapeurs- pompiers et 1 ambulance tandis que celle des Adrès de France a remis 3 véhicules à la Cu de Nosy- Be. La transparence dans la gestion de celle-ci a valu au maire Aboudou Aly la confiance de l’organisation internationale GIZ laquelle est disposée à travailler étroitement avec la Cu de Nosy- Be. A noter que le projet PIC est toujours présent dans l’île aux parfums.

Nombreuses réalisations

Des nombreuses réalisations ont été effectuées durant le mandat d’Aboudou Aly. Des travaux d’assainissement tels que curage de caniveaux, éclairage public et des bâtiments administratifs, entretien et réhabilitation et ouverture des routes, adduction d’eau potable s’il ne faut citer que cela, ont été entrepris sans oublier la mise en place de la police du tourisme. La liste est longue. En tout cas, selon un raiamandreny de ladite ville, après l’ancien député  maire Toly Laurent c’est l’actuel maire Aboudou Aly qui a réellement œuvré pour le développement de la Cu de Nosy- Be.

A.Lepêcheur

Fil infos

  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !
  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale
  • Assainissement de la liste électorale - Une affaire de tout un chacun
  • Tension politique et santé publique - Mialy Rajoelina apporte fraîcheur et assurance
  • Parti HVM - Plus de raison d'être

La Une

Editorial

  • Quid de la souveraineté nationale
    Rajoelina Andry Nirina consulte. Le Gouvernement relance et mobilise. Et pour cause, la souveraineté nationale piétinée. A l’approche du 40ème anniversaire de la résolution 34/91 de l’assemblée générale des Nations Unies du 12 décembre 1979 donnant gain de cause à l’Etat malagasy sur la question des Iles Eparses (Les Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India, Europa et Tromelin), le pays s’apprête à faire valoir son droit. A travers cette historique résolution, l’ONU reconnait la souveraineté de Madagasikara sur ces « perles » de l’océan Indien et recommande à la France d’entamer le dialogue avec l’Etat malagasy en vue de la rétrocession.   Quarante ans après, rien ne bouge ! Les bases d’un vrai et authentique dialogue n’ont même pas  été jetées. La France évite et crée des manœuvres dilatoires. Bref, elle se moque indifféremment.Le Gouvernement malagasy en place, dans son droit les plus légitimes, relance « l’affaire ». Selon le porte-parole Lalatiana Rakotondrazafy, ministre…

A bout portant

AutoDiff