Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Avion spécial pour les supporteurs des Barea - Le Président Rajoelina prêt à rééditer le coup

Publié le lundi, 08 juillet 2019

« Nous sommes là, pour les soutenir. Nous allons affréter, peut-être même deux avions pour transporter nos supporteurs ». Telle est l’information lâchée par le Président de la République, Andry Rajoelina devant les supporters réunis à l’Hilton d’Alexandrie pour rencontrer les joueurs, après le match victorieux des Barea contre la République démocratique du Congo. L’occasion fut saisie par le Chef de l’Etat pour adresser ses remerciements aux supporters malagasy ayant spécialement fait le déplacement en Egypte pour ce match. « De tout mon cœur, je remercie tous les supporters des Barea. Vous avez fait fi de votre fatigue et vous avez soutenu jusqu’au bout l’équipe », dit-il, rajoutant « Durant près de deux heures, vous avez toujours été là pour donner du courage aux joueurs, par vos cris, vos chansons et vos animations. Vous êtes ici, en tant que représentants des malagasy. Vous portez la voix de tout le peuple malagasy ».

Satisfait, le Chef de l’Etat compte ainsi affréter de nouveau deux avions pour transporter des supporters malagasy pour le quart de finale des Barea, de ce jeudi, prévu se dérouler au Caire, dans la capitale égyptienne. Vu le succès enregistré lors de la première édition et l’engouement autour de l’équipe nationale, nul doute que les places partiront comme des petits pains.  En se référant aux informations non encore officielles, les conditions et les tarifs restent les mêmes qu’avant. Le Président de la République a apprécié la victoire de l’équipe nationale malagasy face à la République démocratique du Congo, dimanche soir, lors des huitièmes de finale de la CAN 2019. L’attitude remarquable des 471 supporters malagasy, débarqués en Egypte dans la matinée grâce un avion spécial qu’il a affrêté, a particulièrement été saluée par le Chef de l’Etat.

« Je félicite les Barea d’avoir su porter aussi haut la fierté nationale. En 59 ans d’indépendance, c’est la première fois que nous atteignons ce stade de la compétition, pour notre première participation, et nous ne nous arrêterons pas là. Je félicite également le coach pour son leadership ayant permis à l’équipe nationale d’être là où elle est actuellement », affirmait le Président Andry Rajoelina. Il en a profité pour de nouveau donner sa bénédiction aux Barea pour leur premier match.  « Rien n’est impossible avec du travail, de la foi et de la persévérance » dit-il, livrant ensuite un anecdote. « Avant le match, je suis descendu dans les vestiaires de l’équipe, pour leur donner ma bénédiction, mais surtout pour prier avec eux. J’espère que cela leur a remonté le moral. Le capitaine m’a promis que l’équipe se battra de toutes ses forces pour remporter le match ». Pour le Président malagasy, le cas de l’équipe nationale malagasy de football peut être transposé à la vie de la nation. « Quand on a la foi, on ne peut que réussir », lance-t-il.
 Recueillis par  L.A.

Fil infos

  • Gestion de la mairie de Nosy Be - Bilan nettement positif
  • Troisième gouvernement Ntsay - Au moins deux nouvelles têtes en perspective
  • Mutinerie à la prison d'Ambalatavoahangy - Des coups de feu entendus, prise d'otage de 3 agents pénitentiaires
  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour

La Une

Editorial

  • Vilénies bestiales et monstrueuses !
    En phase à une grande et décisive mutation, le pays n’est toujours pas au bout de ces malveillantes surprises. En  attendant la publication des noms des heureux élus pour siéger au Gouvernement Ntsay Christian, des affaires datant du régime précédent débarquent et polluent l’environnement. En dépit du début encourageant d’une éclaircie de la vie nationale, les vilénies monstrueuses du régime déchu, celui de Rajao, continuent de vicier l’atmosphère. Les échos des barbaries bestiales dont les ex-barons aux cravates bleues passaient maitres ne cessent de choquer l’opinion.  

A bout portant

AutoDiff