Publié dans Politique

Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar

Publié le mercredi, 22 mai 2019

Organiser la conférence internationale sur la violence basée sur le  genre et sur les Objectifs du développement durable l'année prochaine à Antananarivo. Tel est le défi posé par la Première Dame, et non moins ambassadrice de la lutte contre les violences basées sur le genre avec le soutien de l'UNFPA. L'initiative a été annoncée au cours de la rencontre entre Mialy Rajoelina, la Première Dame malagasy et le directeur général adjoint de l'Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD), Marit Brandtzaeg, hier à Oslo en Norvège. Aucune précision n'est pour le moment connue sur la date à laquelle pourrait se tenir cette conférence ni avec quels participants.

 

L'entretien avec le DG adjoint de la NORAD s'est tenu en préalable à la Conférence internationale pour mettre fin aux violences sexuelles et basées sur le genre qui se tient dans la Capitale norvégienne ces deux prochains jours, et à laquelle la Première Dame malagasy participe, dans le cadre de sa récente nomination en tant qu'ambassadeur de la lutte contre les violences basées sur le genre à Madagascar par l'UNFPA.

Outre le DG adjoint de la NORAD, la Première Dame a tenu hier d'autres rencontres bilatérales auprès de différents organismes internationaux pour mettre en lumière principalement la situation de Madagascar, l'engagement du pays à mettre fin à ce fléau ainsi que la préparation de la mise en place des différents partenariats pour appuyer cette lutte et arriver à l'objectif de zéro Violence basée sur le genre d'ici 2030.

Il s'agissait aussi pour la Première Dame de rechercher des collaborations pour l'appui des nombreux domaines d'intervention de l'Association FITIA dont elle est la présidente fondatrice, à savoir l'éducation civique, la préservation de l'environnement, la protection et le soutien des populations vulnérables, la santé des femmes et des enfants en situation de  précarité et enfin, la promotion de l'entrepreneuriat des jeunes et du leadership féminin.

L'épouse du Chef de l'Etat s'est ainsi entretenue avec  le secrétaire d'Etat auprès du Ministère Norvégien des Affaires étrangères, Mrs Aksel Jakobsen, laquelle est attendue pour le mois de juin prochain à Madagascar, le chair du Norwegian Church Aid, M. Aano Kjetil et l'Association Norvège-Madagascar.

La Rédaction

Fil infos

  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo
  • Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina
  • Candidature de Naina Andriantsitohaina - Un écho favorable de tous bords
  • Transport illégal de ressources minières - Un kilo d’or et 255 g de saphir saisis à Ivato
  • Non candidature à la mairie de Tana - Marc Ravalomanana trahit ses partisans
  • Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !
  • Élection municipale - Le TIM humilié à Tana

La Une

Editorial

  • Fin de carrière !
    Terminus, tout le monde descend. Du moins pour quelqu’un d’âge avancé dont le « périple » (électoral) doit s’arrêter là. Pour de bon, le vieux renonce, bien malgré lui, à continuer le voyage. Le périple prend fin. En dépit du chant de la sirène, Marc Ravalomanana se rend à l’évidence que désormais il va falloir qu’il rejoigne le rang des « has been ». Son époque est révolue. Eh oui, Ramose pour les habitués ou pour les victimes, c’est selon, prend sa retraite. Il a dû décliner l’offre pour être « candidat unique » proposée par les camarades du RMDM ou les appels pour porter l’étendard du parti par les inconditionnels de Bel-Air.  

A bout portant

AutoDiff